Une semaine apres mon trail d'entrainement en bretagne, un vrai objectif cette fois, un GP de du!

La semaine précédente a été relativement légère, des 1000 comme d'hab le mardi, tout seul sur la piste de velizy, 5x1000 en 3'07/08/09/09/14, le dernier bonne explosion mais je voulais vraiment faire 5 répetes et dans ce cas c'est rarement la fatigue qui m'en empeche! Les premiers par contre hyper facile, limite a me ralentir pour le 3'07 du 1er 1000! Donc au sortir de cette séance, plein de doutes, est-ce la fatigue du trail, suis-je a la rue?

Lendemain petite séance club de pyramide, 1000/800/600/400/200/200/400/600/800 qui passe facile, avec le dernier 800 en 2'24, le moral remonte! Et le reste de la semaine repos!

Depart donné le dimanche a 16h, après une loooongue journée ou le stress monte crescendo, je n'en mène pas bien large sur la ligne de départ. Coup de feu, directement placé a l'arrière du peloton vu que les équipes sont placé en fonction du rang de début de saison, ca part comme toujours a bloc.

Grand prix duathlon Gray 2015, un vélo au taquet!

J'essaye de ne pas me laisser décrocher mais c'est dur. Le parcours le long de la rivière en aller retour est relativement plat, ce qui me convient. Deux coéquipiers devant moi, un derrière, je reprend un peu de places sur la deuxième boucle de 2,5 km, je suis décidemment de plus en plus diésel.

Grand prix duathlon Gray 2015, un vélo au taquet!

Je m'accroche jusqu'à la prise du vélo, transition sans accroc, je pars au milieu de 4-5 coureurs, et assez rapidement se met en place un bon gros peloton. Et contrairement a d'habitude ca ne s'endort pas, c'est même tout l'inverse, ca roule fort. La particularité du parcours est une grosse cote a monter donc 6 fois sur les 6 tours.

Grand prix duathlon Gray 2015, un vélo au taquet!

Et a chaque fois a cet endroit ca monte a bloc, je me place en bas de la bosse pour ne pas etre laché et ca passe limite a chaque fois. Mon soucis c'est qu'il y a beaucoup de virage serré, contournement de rond point et j'ai un peu la flippe des qu'il faut pencher un peu et du coup je dois faire l'effort pour recoller au coureur devant.

Chose que me fait remarquer un gars et que j'envoie promener dans la foulée. Ceci dit il a raison.

Ca roule très irrégulier, du coup je me retrouve a prendre des relais un peu malgré moi dans les portions ou tout le monde se regarde dans le blanc des yeux, un vrai du quoi. Et hyper usant, ces accélérations et relances a fond les ballons.

Dernier tour, mes coéquipiers ont tous sautés du pack un a un, je m'accroche une ultime fois dans la bosse mais c'est dur, à la redescente je suis mort et sutout je choppe un bon point de coté. Ca change tout, d'esprit compétiteur je passe au mode j'espere juste pouvoir courir sans souffrir trop, donc dans la derniere partie plate avant le parc a vélo je souffle, je me met le plus droit possible etc... Et du coup je pose le vélo largement dernier du pack, voire légerement décroché a cause de la derniere relance et entame sans grand espoir les 5 derniers bornes a pied.

Contre toute attente le miracle se produit, mètres après mètres le point de coté s'estompe et disparait meme. Le mal est fait je suis loin derrière, et je maintiendrais cette place jusqu'au bout, j'ai du quand meme rattrapé 4-5 "morts" et m'etre fait doubler par un ou deux coureurs.

Final 52ieme/71, ouch, et derniere place au général pour issy tri :(

http://www.fftri.com/grand-prix-fftri-de-duathlon#epreuve/results/11482

Retour à l'accueil