Je pensais avoir fait ma derniere course le 4 decembre, mais la je me laisse tenter par une petite course (un 5 km) dans les quartiers nord de varsovie.

Depuis 2 semaines maintenant, j'ai coupé au niveau course a pied completement, pour essayer de soigner cette sorte de raideur (contracture) que je ressens derriere la cuisse droite. Apres une semaine sans efleurer la route ne serait-ce que d'un orteil, pas d'amelioration, 20 minutes de course et ca revient. Donc j'en prend pour une semaine de plus.

Pourquoi s'inscrire a une course alors? Ben comme ca, parce que j'aime faire des courses, c'est pas nouveau, et je vais la faire en mode plaisir, pas trop vite pour eviter d'aggraver mon cas. J'avais la possibilité de faire un 10 km en foret, mais la ca ne serait vraiment pas raisonnable.

Samedi matin mon reveil sonne donc a 9h, ah oui mais la course n'est qu'a midi 30, horaire pourri, en accord avec le temps, venteux, froid, avec meme des petite tombée de neige/pluie. Pas un temps a mettre un coureur dehors, la motivation n'est pas au zenith. Tant pis, je suis inscris officiellement via un mail a l'orga, et comme je n'aime pas faillir a mes engagements j'y vais.

Arrivée sur place une bonne heure avant, j'apercois l'arche de depart et darrivée, la sono, tout est pret, mais il me semble qu'il manque quelque chose. Ah oui, des coureurs ^^. Il y en a deux en fait, mais pas n'importe lesquels, le premier est l'un (voire LE) meilleur coureur de varsovie, un black (ca ne court pas les rues) qui vaut un petit 29'30 sur 10 kilos, quand meme :). Le second m'a battu il y a une semaine lors du premier de mes deux 10 km du weekend. Finalement, la quantité, ca n'est rien, seule la qualité compte. Au moins je n'aurais pas de probleme pour m'orienter sur le parcours, si tant est que j'arrive a garder ces deux la en vue. Je repere le parcours en marchant pour m'occuper, la vache c'est terrible! Une petite boucle de 800 m environ a faire 6 fois, mais au milieu une cote enorme, avec une montée aussi raide que la descente qui s'ensuis. Rarement vu une pente comme ca, on peut facilement s'aider des mains pour "grimper". Le reste est sur pelouse grasse, ca fait penser un peu a du cross, tres bien finalement ca changera de la route.

Apres cette reconnaissance, je m'enquis de savoir ou on recupere les dossards, "dans une ecole a 300m", c'est parti, je vais mettre 30 minutes a trouver cette p... d'ecole. Du coup, alors que j'etais bien en avance, je me retrouve a devoir sprinter pour rejoindre la ligne de depart.

Sur celle ci, l'organisateur s'amuse a nous compter, et ben une vingtaine, on ne va pas se marcher sur les pieds, nikel! Ca fait sourire tout le monde d'ailleurs ce peloton rachitique sous l'arche de depart qui parait du coup surdimensionée :)

Coup de pistolet, le black file devant comme prevu, je me cale a coté de l'autre bon coureur, sylwester de son prenom. Un autre est parti en mode sucide a suivre le premier, je ne parie pas grand chose sur lui. En effet, 200 m apres le depart, le "mur" calme ses ardeurs. Vache en effet c'est raide, en quelques secondes la gorge brule, comme les cuisses, a cette temperature ca fait bizarre. Bascule de l'autre coté, je regagne les quelques metres perdus sur sylwester, deja je sais que ma faiblesse en cote ne me permettra pas de l'accrocher. Retour sur le plat, enfin, la j'ai des super jambes bizaremment, je me replace en seconde postition sans forcer. La cote revient plus tot que souhaitée, idem sylwester prend quelques metres d'avance que je regagne en descente, repassage devant la ligne pour la seconde fois, le premier est deja loooooiiin devant. Pas la meme course. C'est dans le troisieme passage dans la cote que je perds trop de temps pour recoller en descente sur le second. Voila, la messe est dite, passage a la mi course, ca passe vite quand meme, toujours des bonnes sensations sur le -trop court- plat, toujours a l'agonie dans la cote. Les coureurs a qui je prend un tour marchent tous, c'est de la belle bosse.

Rien a signaler ensuite, je finis mes tours sans forcer plus que de raison, je garde le deuxieme a une distance correcte, pas envie non plus de m'ecrouler. Bonne nouvelle, je ne sens pas ma cuisse. L'arrivée, 3ieme place en 15'55, bon en fait il n'y a que 4500 metre donc ca fais a peine 17km/h, mais vu le parcours c'est pas catastrophique. Je me rend compte que j'ai perdu mon petit papier epinglé. Je dois réécrire mon nom, et la sans gant mes doigts sont gelés et engourdis, je n'arrive pas à ecrire, simplement!

Ensuite on se reunit sous la tente équipée d'un petit chauffage, c'est sympa, le vainqueur est tres humble, je connais des coureurs moins rapide que lui et un peu plus arrogant, deja le fait de venir sur une toute petite course comme ca c'est deja une bonne chose je trouve. Ensuite il y a un repas offert dans une petite salle a coté, c'est simple, petite soupe et plat polonais, mais tres convivial, a nouveau avec le prix de l'engagement (6 euros) offrir un repas c'est généreux. Remise des coupes et recompenses, je recois un joli trophée en verre qui pese un ane mort (pas sur qu'il voit la france du coup ;)), differents cadeaux, un samedi midi sympa quoi.

Pour la suite, ben la, la saison est vraiment fini, ma blessure toujours la donc la course a pied ca sera pour 2012 maintenant.

 

Retour à l'accueil