A peine une semaine pour se remettre de mes chutes du tri de paris, c'est un peu juste, mais vu que ce n'etait pas prévu au moment de l'inscription, on fera avec. Un triathlon a cinq minutes de l'endroit ou je passe le weekend pour un marriage, ca ne se laisse pas passer.

Evidemment un marriage ca n'est pas le top la veille et avant veille d'une course, mais pour un triathlon, sans pression ni objectif, c'est no soucy. Pas pu nager depuis une semaine avec mes egragnitures sur tout le corps, ca ne va pas favoriser ma natation deja pas terrible.

Avec mon habitude des courses a pied, je ne me stresse pas pour aller sur le site de la course, et un probleme de mise en place de ma roue et de numeros pour vélo imprimé a l'envers plus tard, je suis completement en retard. J'entend le speaker qui annonce que le parc a vélo ferme, sauf que mon vélo justement il est encore en trois parties, et que je ne suis toujours pas en tenue. Groooooos stresse dont je me serais bien passé, je file en quatrieme vitesse au parc, met 5 bonnes minutes pour en trouver l'entrée, entend vaguement l'arbitre me signifier qu'un bouchon manque sur mon guidon (cool elle m'en sort un de sa poche), j'arrive enfin devant mon emplacement. Aie je realise tout a coup que mes boyaux ne sont pas gonflés, meeerrrdouille, je sors ma mini pompe d'appoint, donne deux trois coups dans chacun d'eux pour la forme. Une autre arbitre me dit que je ne peux pas garder mon sac là, j'ai beau négocier elle ne veut pas aller le mettre elle meme au bon endroit et c'est une gentille concurente de la vague relais qui se propose, qu'est-ce qu'ils sont sympas quand meme ces bretons :) J'enfile ma combi a l'arrache et bonne nouvelle la mise a l'eau est en amont du fleuve, facon tri de paris, donc je profite du trajet pour mettre en valeur mes qualités a pied et me replacer dans le peloton, ouf ;)

L'eau est fraiche en bretagne, meme en juillet, j'ai du mal a mettre la tete dans l'eau. Plaçage sur la premiere ligne, peut-etre un rien présomptueux mais je ne vais pas commencer a perdre du temps, a coté d'un petit jeune qui s'avere etre le futur vainqueur et largement en tete a la sortie de la natation, si j'avais su -pu-, j'aurais pris ces pieds! une fille monte sur mon dos en attendant le depart, l'ambiance est vraiment sympa. Depart enfin donné, pas de miracle la natation c'est assez ingrat, tu t'entraines pas une semaine, tu perds toute sensation. Je n'avance pas vite et j'ai meme pas envie de faire mieux, au bout de 5-10 minutes j'essaye d'allonger quand meme un peu les bras. En plus ca n'a pas bastonné tres longtemps, bon point. Une bouée a virer, ca n'est pas tout a fait de la ligne droite, il reste 200 metres environ dans l'autre sens apres celle-ci, j'en profite vu que c'est dégagé à enfin passer en respi trois temps, et tout de suite je sens que j'avance mieux, je double un concurent pres de moi, faudra que je travaille pour m'y mettre des le debut.

Sortie de l'eau, comment rater sa transition en deux points. 1- coincer son zip et etre obligé de demander a un benevole de m'aider (ca devient une habitude je me demande si ma combi est ok) 2- Ne pas avoir essayé son casque avant, la il s'avere que mon petit neveu l'avait utilisé donc je bataille de longues secondes avant de me decider a desserer la sangle, bien joué. Je ne sais pas combien de coureurs sont passés, mais deja que ma nat en elle meme n'etait pas fameuse, la je dois carrément etre aux fraises.

En route pour les 20 km de bike, j'espere quand meme reprendre quelques places, mais ca ne se passe pas comme prévu. Deja ca monte, et en plus il y a du vent pleine face, donc ca n'aide pas a aller vite. Bon a ce niveau tout le monde est a la meme enseigne mais ce sont plutot mes jambes qui ne repondent pas comme je voudrais. Il y a aussi peut-etre le fait que je n'ai meme pas 3 bars dans mes boyaux (je le constaterais apres la course). Je me fais meme doubler une fois dans une cote, un bon grimpeur, normalement je ne monte pas si mal. Sur les parties descendantes je le reprend finalement facilement, je vais revoir mon profil, je suis un gros rouleur en fait :). si le premier 10 km est montant avec vent de face, le deuxieme est a l'inverse, et je suis tres étonné de revenir aussi vite dans le centre ville de quimper, et la transition me saute un peu au nez.

Transition foireuse part II, cette fois c'est un blocage psychologique (dont j'ai le secret en course), je place directement mon vélo au bon emplacement mais au moment de repartir j'ai un doute, je recheck et vois des numeros 2xx alors que je suis 1xx. Beh ouai, en fait je lisais les numeros de l'autre coté des vélos placés dans l'autre sens!

Bon on va quand meme la faire cette course a pied, 5,5 km sur les quais, au milieu d'un public tres tres fourni, c'est cool. Ce qui l'es moins c'est qu'il y a deux boucles et donc se retrouvant avec ceux qui ont une boucle en moins, impossible de savoir qui est réellement devant. Niveau sensation, c'est moyen, pas des jambes de feu mais pas scotché non plus, je me met quand meme en mode pacman pour doubler le maximum de coureurs, c'est court 5 bornes. Il y en a un qui me resiste, de rennes, c'est celui qui m'avait doublé dans ma cote et qui m'a repassé a la transition, il court bien l'animal. Ca me fait un petit challenge, c'est pas plus mal sinon je me serais bien mis à vitesse cruising confort. Au premier tour je le double et ne l'entend plus dans mon dos, je pensais que c'etait plié mais il me repasse dans le deuxieme et finira avec une vingtaine de metres d'avance, pas de gnac pour le suivre, je ne me sentais pas pourtant dans le rouge, c'est aussi le feeling triathlon.

Passage de la ligne finalement 16ieme, dommage il y avait un groupe de 4 triathletes que j'aurais pu reprendre mais l'arrivée etroite et les coureurs avec un tour de retard m'ont totalement masqué. 2ieme temps course a pied, le triathlete rennais faisant le meilleur temps a deux secondes pres. Apres discussion avec lui, il s'avere que comme je l'avais présumé c'est un duathlete qui fait aussi le championnat de D1, ca explique son "petit" niveau en cap.

 

DSC 0543 (Large)

 

Que de bons souvenir du tri, parcours sympa, bonne ambiance, bon les sensations, moyennes, digne d'un lendemain de marriage, ca aurait pu etre optimisé...

 

Retour à l'accueil