Un dimanche bien difficile s'annonce, j'en suis toujours a me demander pourquoi je me suis inscris a cette course.

Bon c'est vrai qu'a la base je n'avais pas prevu de dormir seulement une heure, mais je suis inscrit donc c'est trop tard.

Je me demande en arrivant sur le site de la course a 70 km de paris comment je vais pouvoir nager dans ces conditions, un gros mal de crane me barre le front, juste envie de m'ecrouler dans mon lit!

Du coup pas d'echauffement, c'est bien la premiere fois, je vais deposer directement mon vélo dans le parc, ou c'est du jamais vu mais il n'y a pas d'emplacement par numéro. Anarchie totale, ca avec le fait que la seule chose qu'on recoit a l'inscription soit un unique dossard en papier (!), disons que l'organisation n'est pas trop genereuse. Pas de puce non plus. Ceux qui n'ont pas de porte dossard en sont pour leur frais.

Une fois la combi enfilé, devant le lac la motivation n'est toujours pas revenu, je regarde les autres se mettrent a l'eau mais pas du tout envie d'y aller, j'attend le depart pour tater la température tant pis. J'avoue que je crains un peu de faire un petit malaise ou un truc dans le genre. Du coup depart donné (a la voix, la corne de brume s'est enrayée :)), j'attend tranquilement que le gros du peloton soit parti, pour bien assurer le coup je me met en plus sur l'exterieur. Finalement j'arrive a nager, tres lentement, en respi deux temps, je ne vais jamais reussir a nager correctement. Mini sortie a l'australienne entre les deux petites boucles de 350 metres, le temps de voir que les coureurs a coté de qui je suis ne courrent meme pas, juste une petite marche avant de replonger dans l'eau, la je me dis que je dois vraiment vraiment etre tres loin de la tete. Deuxieme boucle un chouille mieux, en tout cas ca passe vite par rapport a un CD, c'est un bon point.

Transition tranquille dans le meme tempo, et je prend le velo finalement frais apres cette nat' de touriste. Bon deja je suis un peu plus dedans, le parcours en faux plat montant en ligne droite me permet de voir la file de coureurs, et la je commence a remonter tout ce petit monde. Il y a du vent mais je trouve une position qui me parait bonne, assez compact sur mon petit prolongateur. Je remonte toujours, quelques tetes connues d'issy triathlon, ca fait toujours plaisir de croiser -doubler- des connaissances. 18 km c'est court et c'est tant mieux, ca me motive parce que 40 je ne sais pas si j'aurais eu l'envie. Mon petit mal de crane se redeclenche quand le revetement est irrégulier... Je me serais fais doubler une seule fois sur cette partie, meme si je garde ce coureur en ligne de mire toute la course, je suis un peu vexé quand meme! Longue descente pour revenir vers le parc a vélo, la ca n'est pas trop indiqué donc j'enleve mes chaussure vélo un peu vite, pas optimale la transition.

Depart pour les 5 km de course a pied, juste derriere mon coequipier de duathlon, qui normalement court tres fort donc je ne me fais pas d'illusion, je pense qu'il va me mettre une bonne fessée vu ma forme. Bizarrement j'ai des sensations tout a fait correctes, je me sens aérien et ma vitesse me parait aussi honorable. Au vu du nombre de coureurs que je double j'imagine qu'elle l'est, a ma surprise je passe mon coequipier, au niveau cardio je suis tres large. Je prend meme du plaisir, tout en me demandant si je ne vais pas craquer d'un coup et m'ecrouler, d'autant que je n'ai rien mangé depuis le matin et bu en tout et pour tout une gorgée d'eau sur le vélo!

 

P1090281.JPG 

 

Ca tiendra jusqu'au bout, le jeu du "je vais gratter le mec devant" me maintient éveillé jusqu'a la ligne, passage de celle-ci (matérialisée par une rubalise posée a l'arrache :)) en 58'14, j'aurais bien courru un peu plus longtemps pour continuer a doubler :), 17 ieme places sur 200 environ, pas si mal.

https://docs.google.com/file/d/0B_fatZKNzKwzTGdWS1dFeGUtWGc/edit?pli=1

Retour à l'accueil