C'etait l'un de mes objectifs de la saison, la ronde de kerity, un 10 km auquel je participe depuis pas mal d'année, une des premieres courses a laquelle je me suis inscris. Ca fait donc longtemps que j'espere gagner, ou du moins faire un podium. L'an dernier 5 ieme, l'année d'avant 6 ieme donc pourquoi pas cette année top 3 voire plus si affinité!

Gros probleme cette année, j'ai une douleur assez forte des que je commence a courir au niveau de l'avant du mollet et ce depuis deux semaines.

Au niveau entrainement, je ne voulais pas couper en vue de cette course j'ai donc fais deux seances de piste, des 3x2000 mardi en 6'39/6'36/6'35 assez a l'aise et des 200 jeudi ou là j'ai bien senti la douleur et ca ne m'a pas du tout rassuré. Ca fais des semaines irregulieres en intensité avec rien vendredi et un petit footing samedi ou encore une fois je me pose des questions sur ma participation tant je suis obligé de courir sur une jambe.
Il aurait été plus prudent de faire une pause mais je n'ai vraiment pas envie de rater cette course. Je met donc de l'anti inflamatoire esperant ne pas etre gené. L'echauffement me ramene a la realité, j'ai bien mal et c'est pire des que j'accelere. Je fais mon echauffement normalement malgré tout.


Au niveau des inscris, je ne vois pas de grosse pointure, le trailer yves thomas est inscris mais ne vient pas, il y a le second de l'an passé Masson mais sinon ca parait bien dégagé... Jusqu'a ce qu'on m'annonce qu'il y a deux kenyans sur la ligne de depart (des vrais, des coureurs!). Bon ben c'est raté pour la gagne ca c'est sur (sans l'avouer j'avais un peu d'espoir de l'emporter).
J'ai du mal a me frayer un chemin sur la premiere ligne, je peste un peu comme d'habitude contre les coureurs qui se placent en tete en sachant qu'il n'ont pas espoir d'y rester.

41031_1600891302642_1246840385_31738912_7181601_n.jpg


Effectivement le depart est un peu chaud, j'entend une chute dans mon dos.
Comme prévu les deux kenyans prennent les choses en main des le debut et font le trou avant meme le premier kilometre, que je passe en 3'10, rapide mais normal pour un dix kilometres, je ne suis pas dans le rouge.

Je n'essaierai pas d'accrocher la vitesse des kenyans, inutile et dangereux. Seul un coureur les a suivi mais je ne donne pas cher de sa peau. Je le doublerais entre les kilometeres 3 et 4, je sais qu'il ne jouera pas la troisieme place. Je me retourne et suis tres etonné d'avoir fais un trou de 20-30 metres sur les coureurs suivants, sans forcer ni accelerer, si tout se passe bien la troisieme place est jouable. Pas de douleur au mollet, je n'y pense meme pas a vrai dire, je suis bien concentré et a cette vitesse on a un peu mal partout.
Le passage devant le depart (il y a deux boucles) a mi course fait du bien avec les encouragements des spectateurs et de la famille, il y a une bonne coté avant le kilometre 5 et je vois que derriere ca n'est plus tres loin, je suis donc loin d'etre serein.

40034_1600891702652_1246840385_31738914_1344760_n.jpg

Les spectateurs m'encouragent en me disant que les deux premiers ne sont pas tres loin, en effet je les ai en vu mais ma preoccupation se situe derriere. Entre les kilo 6 et 7 il y egalement de long passages en faux plat montant avec en point d'orgue une vraie petite cote, je sens que le cardio monte, le souffle n'est plus tres propre, j'ai mon "mal" de gorge qui m'oblige a la racler et donc augmente l'essouflement. J'ai hate a la partie descendante au kilo 8, je me retourne apres un virage et vois que derriere ca ne reviendra plus j'ai pris assez de marge. Pour parler de la tete de course, meme si ca n'est pas vraiment la meme course, j'ai l'impression d'avoir maintenue l'ecart a peu pres, je ne les ai jamais perdu de vue tout au long de la course. Montée finale jusqu'a la ligne d'arrivée situé plus haut que le depart (D+ ;) ) et voila la troisieme place. Petite interview pour la presse locale, vu que les deux kenyans ne parlent pas francais j'y ai droit et il est temps de s'inquieter des podiums.

En effet mon train pour paris est dans une heure et ca va etre chaud. Bonne nouvelle on peut accelerer le processus vu que les kenyans ont aussi un train (ils sont du club d'athlé de rueil malmaison), la region parisienne est en force, meme si je me considere "local".
Une coupe, un bon d'achat, et l'interview un peu décalé des deux 1er de la course avec la barriere de la langue et retour sur louannec.
Etonnant de voir des kenyans venir sur une petite course pour gagner des bons d'achats :), les temps sont durs pour tout le monde... Sympa quand meme pour moi de monter sur un podium de ce niveau, les deux valent en
effet moins de 29 minutes sur 10km, sur cette course le vainqueur sera en 32'36, le second en 32'44 et moi en 33'20. Le 4ieme n'est pas tres loin en 33'40. Au niveau de la gestion de course, pas de soucis, je ne pouvais pas aller chercher meilleur place et derriere j'etais plus fort que les autres, j'ai donc couru seul de bout en bout, pas si facile avec ce vent, au niveau du temps c'est tres satisfaisant, cette course n'est absolument pas roulante, l'an dernier j'avais fini en 35'50 tandis que le vainqueur etait en 33'59. En etant a la lutte avec un coureur j'aurais peut-etre pu approché les 33' mais 3'20 au kilo c'est bien (18km/h). C'est quand meme une course qualificative pour le championnat de france donc la distance est bien mesurée. 

41270_1600892462671_1246840385_31738926_4029079_n.jpg

 

Dans le train de paris je croiserais mes deux accolytes du podium a nouveau :)

Dans les semaines qui suivent je vais etre contraint de freiner beaucoup l'entrainement, je vais oublier la piste pour un moment, esperons que j'arrive a revenir a mon niveau actuel apres ce repos forcé.

http://rondekerity.pagesperso-orange.fr/resu_10.htm

Retour à l'accueil