J'etait inscrit donc j'y vais, blessé ou pas je me dois de participer, j'ai pu m'inscrire grace a une connaissance du club organisateur, et vu qu'apparemment les inscriptions etaient closes...

Bref le lendemain de mon 10 km douloureux en foret (cf precedent article), je met mon reveil a 10h30 apres une tres courte nuit de 5 heures seulement. On va voir si la vodka polonaise fait courir vite, on sait jamais :)

Le depart est a 12h30, heure originale, et pour une fois que je n'ai pas besoin de m'echauffer (oui vu mes douleurs hier je me contraint a ne faire cette course qu'en footing), et bien je suis sur site 1h30 avant! Pas grave, je trouve de quoi m'occuper avec les courses enfants qui se passe avant. J'essaye de pronostiquer le futur vainqueur, pas mal des fois. En tout cas les gamins se font vraiment mal, ils partent tous sans exception en sprint!

Bon allez je vais trottiner un peu, juste pour bien confirmer que j'ai mal a la cuisse et au tibia. Deception, je ne sens pas grand chose en fait, j'ai beau accelerer rien de tres net. Aie, moi qui savait que j'aurais deja du mal a me freiner en etant blessé, si je ne sens rien ca ne va pas le faire. Ma courte nuit va m'y aider. Je me place quand meme sur la premiere ligne, a ma droite, le meilleur coureur sur 10 kilo de varsovie, un black, il est interviewé par la télé polonais, ah merde y a la télé j'aurais bien aimé etre sur le podium :)

Depart donné, la je sors les freins, difficile de voir les coureurs me passer sans tenter de les suivre. Tant pis, d'un autre coté je cours tranquille. Premier kilo passé en 3'27 (!). Je regarde un peu dégouté la tete de course, ca a pas l'air d'etre parti si vite, surement une impression vu de derriere. Ce ma change pas mal d'etre au milieu du peloton, du coup les tetes changent plus souvent.

 

img 0117

 

J'entends aux souffles des gars a coté qu'ils sont a fond, pour etre honnete je ne les envie pas trop, c'est dur un 10 kil. J'ai des moments ou j'ai envie d'accelerer, juste betement pour montrer que je suis facile. Bon je ne le ferais qu'une fois, je sens un peu ma cuisse quand meme. Passage au 5ieme kilo en 19 minutes, bon, je me donne encore 3 km a cette allure ensuite j'accelererais un peu. Je cours a coté d'un veteran qu'a l'air bien a fond, du coup j'essaye de l'aider un peu en passant devant quand le vent (fort d'ailleurs) souffle de face.

img 0140

8 ieme kilo, c'est bon j'ai le droit d'accelerer un peu. Je double evidemment pleins de gars, 9ieme kilo, allez la j'y go je vois un coureur auquel je tenais compagnie au debut je veux juste le rattrapper, ce que je fais et un autre encore. 37'10 au passage sur la ligne d'arrivée, assez frais et 11ieme place quand meme sur 450.

 

img_0738.jpg

 

Surtout je n'ai pas senti ma cuisse trop et pas du tout le muscle devant le tibia, donc c'est vraiment une douleur qui apparait avec une certaine vitesse. Malgré tout, je vais couper la semaine prochaine totalement, je n'ai plus rien dans les jambes, et j'ai mal a peu pres partout.

C'etait peut-etre aussi ma derniere course en pologne, et ben chapeau aux organisateurs, ils concilient une logistique nikel avec une participation minime, il n'y a que des benevoles, tu sens bien qu'il y a aucun but lucratif et ca change bien de la france. Exemple avec cette course, 6 euros d'engagement (et c'est une des plus chere), avec un tee shirt technique, un plat de pates bolognaise a l'arrivée, absolument rien a redire. En plus les coureurs sont disciplinés, les plus lents ne cherchent pas a se placer devant comme en france. Bref, si le climat etait meilleur et que les pistes d'athlé etaient eclairées (et en libre service!) le soir ca serait parfait.

Retour à l'accueil