Ca n'est vraiment mais alors vraiment pas raisonnable, mais j'ai décidé de participer a ce cross, ca serait dommage d'avoir fais les departementaux et les regionaux sans faire les lifa qui sont qualificatifs pour les france.

J'avais des bonnes raisons de renoncer, j'ai reussi a me declencher une inflamation a l'insertion du mollet droit pendant la sortie longue en foret ce lundi, 1h50 en incluant les 20 minutes A/R pour me rendre au stade c'est vraiment trop, je regrette d'avoir fait cette seance mais c'est trop tard. Plus le mal de gorge qui est revenu encore plus fort qu'avant. Un passage chez le medecin plus tard le verdict tombe, j'ai une pharyngite et je dois arreter la course a pied 10 jours pour l'inflamation a l'insertion du mollet droit! Euh ouai, je dis oui tout en sachant bien que je ne vais pas le respecter...

Le mercredi c'est seance de 400 sur piste au programme, une bonne facon de se tester, et tester l'inflamation. Les 6 premieres repete se passent bien, 1'10, a par que j'ai l'impression d'etre a bloc alors que deux semaines avant je les passaient en 1'08 facile... A partir de la 7ieme, j'ai mal en bas du mollet, malgré tout je vais au bout de la seance, j'ai besoin de le faire si je veux courir dimanche, la derniere repet en 1'12 a l'agonie me met le doute quand meme.
Bien sur je ne fais rien jusqu'au samedi suivant, a par une petite sortie velo de route a longchamps, des mois que je ne l'avais pas sorti, et ben ca ne m'avait pas manqué plus que ca, mais je sens qu'avec cette blessure il va servir un peu plus...

Samedi matin j'endosse mon role d'ambassadeur goodpeoplerun pour la premiere sortie officielle du groupe GPR paris, co-encadré avec une autre ambassadrice du site, Anne-sophie qui s'est avérée etre ma voisine et une excellente GO :) la sortie s'est vraiment passé dans une super ambiance, sympa de partager sa passion. Ce qui est moins sympa c'est que la douleur est réapparue au bout de 40 minutes lorsque j'ai voulu accéléré un chouille, ca promet pour demain. En plus les medoc pour la rhyno me mettent un peu HS, en tout cas j'ai la blinde d'excuses pour faire une mauvaise course demain, c'est deja ca ;)

Dimanche matin, lever a 8h30 pour manger des pates, j'avoue qu'il y a plus appetissant au reveil. Courir l'apres midi c'est un peu ennuyeux, toute la matinée a tuer, perso je me lance dans un gros menage, ca ne devrait pas me pomper trop d'energie, quoique :) Par contre plus embetant le mal de crane qui augmente au fur et a mesure de la matinée, du coup 2 efferalgan, en meme temps ca fluidifira mon sang (non ca n'est pas du dopage, avec tous les medocs que je prend, je ne suis meme pas sur d'etre clean s'il y a un controle ^^).

Hyper froid aussi, du vent glacial, comme toujours je me demande bien ce que je viens faire la, courir dans la boue en plein hiver, se changer dehors, se forcer a se mettre en short et petites chaussures toutes ajourées, quand le corps reclamerait juste une couette, faut vraiment avoir la foi.

Ce que j'aime bien par contre en cross c'est les departs, toujours bien aérés vu la largeur, pas de soucis de placement, en meme temps le niveau est tellement elevé qu'il est improbable de se trouver bloqué derriere un coureur du dimanche qui veut etre sur la photo depart.

Bref, ca part, comme il y a deux semaines calé derriere mon coequipier gregory, je vais essayer de coller a ses basques le plus longtemps possible. Et ca sera jusqu'a la premier cote, ou je me traine comme souvent lamentablement. Par contre pour le rythme du depart je suis plutot a l'aise, tout le monde ne part pas comme des morts de faim, c'est vrai qu'il y a quand meme 10,6 km a faire. C'est pas mal boueux mais rien de comparable a la semaine derniere, ca reste tout a fait praticable. Je repere quelques tetes que je reconnais autour de moi, dont un coureur du vrc92 qui m'a battu au departementaux, que j'ai battu au regionaux, donc objectif le battre a nouveau. Finalement il me lache assez vite, j'ai du mal a relancer, dans les parties plates je m'endors litteralement. Le souffle est tres tranquille mais j'ai les jambes cramées, comme si je faisais une seance de lactique, bizarre mais du coup pas moyen d'allonger sur le plat. J'en viens a attendre les parties bosselées avec impatience. Premier tour passé, vu que j'ai mes coequipier grego et julien en ligne de mire je me dis que je ne suis pas mal du tout, contre toute attente, mais j'ai quand meme peur de craquer vu mon etat de forme, je crains aussi mon mollet, mais finalement concentré dans ma course, je ne vais pas le sentir, c'est un petit miracle quand meme. Apres le passage du 1er tour pres du depart, il y a un aller retour le long d'un ruisseau, cette partie est detestable, un gros devers sur toute la largeur du chemin, pas moyen de courir sur du plat. Niveau place ca se stabilise, olivier gaillard qui avait fini juste devant moi aux regionaux est passé devant moi, donc ma motivation tient principalement a rester dans sa roue. Chose que je fais sans probleme, il faut croire qu'on a exactement la meme allure. Pas mal vu son niveau sur route quand meme, mais la j'aimerais prendre ma revanche. Deuxieme tour passé, toujours sur le meme tempo, le cross c'est bizarre, avec la boue, les bosses etc, la vitesse est finalement assez faible, mais pas moyen d'aller plus vite, les appuis sont trop fuyant et les jambes du coup s'epuisent tres vite. A ce sujet, elles me font toujours aussi mal, pourtant on ne pourra pas dire que cette fois je n'ai pas allegé la semaine de la course! Dernier tour, toujours au coude a coude avec Olivier, ca s'est bien étalé donc les places sont quand meme assez figées, je reprend a tout casser une ou deux places, en perds autant. Dernier passage dans la grande cote, toujours dur mais pas plus qu'au debut, j'ai l'impression de pouvoir courir des heures, et la course semble passer tres vite, tant mieux! Je vois plein d'athletes s'arreter pour remettre leur chaussure qui s'est fait la malle, j'espere que ca ne m'arrivera pas, je les plains sincerement, c'est deja assez dur sans ca. Passage sur le plat, il y a une partie bitumée a gauche du chemin et je suis étonné de voir mon concurent du jour y poser ses pointes, et ca marche, il me prend quelques metres! Pas moyen que je courre en pointes de 15mm sur le bitume, je reste dans la boue! il relance bien fort juste apres et me distance un peu plus, la cause est entendue, je ne prendrais pas ma revanche aujourd'hui. Dernier passage dans la bosse avant l'arrivée, au demi tour on voit les concurents devant, ca motive, on a l'impression de n'etre pas trop loin... Il y a un coureur pas loin derriere moi, donc je met un dernier coup de rein, et je passe la ligne. Finalement je fini tres frais, a peine essouflé, a la vue d'un concurent deux places devant allongé par terre, je pense n'avoir pas donné assez, c'est frustrant de franchir une ligne d'arrivée avec cette sensation de fraicheur, je pourrais mettre ca sur le compte des medocs.

37ieme, c'est honorable vu mon etat de forme et tous ces pépins physiques, surtout on se qualifie par equipe au championnat de France, avec notre 3ieme place, et ca ca me fait vraiment plaisir, c'etait quand meme un peu dans cette optique que j'ai courru. La neige/grele qui s'est déclenché au moment du depart est frigorifiante, je ne sens plus toute la moitié avant de mon pied gauche, j'ai les mains insensibles, dur quand meme les conditions, vivement l'été!

 


 

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=1149&frmcompetition=118309&frmposition=7

Retour à l'accueil