De retour sur cette course parisienne apres une édition manquée, ca serait dommage de m'en priver c'est une course qui me réussit bien, gagné il y a 3 ans et second la fois suivante.

Le parcours a un peu changé, il est annoncé que les 10 km sont mesurés, l'occasion de pouvoir me réétalonner en ce debut/fin de saison, histoire de voir ou j'en suis. Pas de préparation spécifique, plutot le contraire en fait, j'ai vraiment chargé les deux semaines précédentes, et du coup a l'entrainement j'en ch... un peu, j'ai les mollets un peu détruit, marque d'une seance de cote le samedi matin made in avia. Clair que je paye de ne pas en faire assez souvent, preuve aussi que je devrais y penser à lavenir.

J'ai quand meme tenter une seance de 1000 le mardi avant la course, quatre répet seulement, parce que la les jambes n'en voulaient vraiment pas plus, en moins de 3'10, a la fois assez facile par rapport a la vitesse soutenue, et quand meme difficile parce que pas de jus.

Le jour d'avant le traditionnel petit footing ne laisse pas présager grand chose de bon, toujours aussi fatigué musculairement.

Jour de la course, du mal a me motiver a sortir tot un dimanche matin, comme d'habitude. J'essaye de reperer les bons coureurs, a priori pas grand monde, a par le vainqueur de l'an dernier, excellent coureur qui vaut moins de 32'. Finalement il n'est venu qu'en spectateur, recup de marathon oblige, donc la voie semble assez dégagée. J'ai meme le droit d'etre cité par le speaker parmi les favoris, c'est assez rare.

Depart, les 950 coureurs sont lachés, je suis bien sur placé devant, tant mieux parce que ca n'est pas tres large. Un coureur du stade francais a mes cotés, je le vois souvent courir sur la piste de lenglen ou il me semble aller plutot vite. Bon en fait il ne restera devant que sur le premier kilo, passé en 3'09, je suis donc en tete, un coureur calé dans ma roue. Ca sera comme ca toute la premiere moitié de la course, sans meme que je vois a qui j'ai a faire, il est vraiment calé derriere et ne prend pas un relais! Bon, en meme temps je ne m'en fais pas trop, d'experience je sais que le coureur en tete a un avantage psychologique, en plus je mene l'allure a ma main, et s'il ne passe pas c'est surement qu'il n'en a pas les moyens. En meme temps ca m'oblige a garder un tempo assez soutenu, parce que jaurais bien aimé levé le pied un peu. Pas de tres bonnes sensations en fait. Passage pas loin de la ligne d'arrivée au 5ieme kilo passé en 16'29 (deux boucles a faire, cf corrida), on est toujours a deux, je commence à me demander s'il ne va pas me faire le coup du "j'attend toutes la course et je te passe au dernier kilo", mais finalement non, au 6ieme kilo je prend enfin le large. Leger frisson dans le dos en me retrouvant seul en tete, je ne serais jamais blasé de cette sensation ^^.  Passage dans le parc javel, c'est boueux, des virages en epingles, pas ma partie préférée. Etant tout seul, je ralentis l'allure, toujours pas la grande forme, un peu mal au ventre, j'ai peur du point de coté, je me masse un peu, pas envie que ca se declenche sinon adieu la victoire. Je regarde derriere, ca revient en plus, au passage sur les quais j'en remet une petite couche, j'ai hate a voir le panneau du 8ieme. Je me retourne a ce moment la, ca semble bon, j'ai repris de la marge, reste plus qu'a se pousser un peu pour faire un temps correct. Je rattrape les coureurs dans leur premier tour, 9ieme kilo j'essaye d'en remettre une derniere couche, il me semble long ce dernier kilo, et enfin passage de la ligne, 33'12, aie bon mon secret espoir de faire moins de 33' s'envole, mais sur le coup j'avoue que je m'en fous un peu, juste content d'avoir gagné, c'est une course apres tout. Au gps, 10,2 km, s'il y a bien 200 m en plus ca fait les moins de 33', m'enfin ca ne change rien...

 

Video de la course: depart a 2'20 et arrivée a 5'15 de la video:

 

 

Retour à l'accueil