Mes premiers championnats de France de cross, et pour cause, c’est aussi la première saison ou je m’essaie à cette discipline, j’aborde cette course sans beaucoup de pression.  En effet, je ne peux pas viser un temps, en cross ça n’a pas de sens, une place, je me vois assez difficilement jouer le podium :) , donc il me reste l’envie de prendre du plaisir et faire une belle course!

Récapitulatif de mes deux semaines d’entrainement précédent la course:

dimanche 17: fartleck 2′/4′/6′/8′/6′/4′/2′ en nature au parc de saint cloud

lundi 18 : Footing 30′

mardi 19: footing dont 2×12 ‘ accéléré au parc lenglen

mercredi 20: piste 5×400 en 1’10/1’10/1’09/1’09/1’09/1’07 recup 3’30, 2000 en 6’10 r 3’30, 5×400 en 1’08/1’07/1’07/1’06 avec des bonne sensations, très satisfait des temps

Jeudi 21: footing 17 km en 1h16

Vendredi 22: footing 10 km en 50′

Samedi 23: seance de cote 20″ vite r 20″, 15″ vite et recup redescente, le tout 10 fois, dur comme toutes les séances de cotes pour moi

Dimanche 24: fartleck 8×3′ vite r 1’45 + 6×30″/30″, assez dur car tout seul, la on sent tout l’intérêt de faire ces séances en groupe pour se tirer la bourre!

Lundi 25: footing 11 km en 53′

Mardi 26: séance piste 12×300 en 52/49/49/48/49/48/49/48/50/49/50/51, les 6 derniers tout seul, avec des sensations pitoyables, les jambes lourdes, le cardio à bloc, la seance qui met le doute!

mercredi: 4×1000 sur piste en 3’13/3’13/3’12/3’12, la c’est confirmé je n’avance pas!

Jeudi à Samedi: footings …

Après cette dernière semaine ou les sensations n’étaient pas bonnes, je ne me fais pas trop d’illusion sur la course, la forme n’est pas là. Il y a des fois des bonnes surprises en course a pied donc je garde espoir.

Dimanche midi on se rend donc a Ligniere en berry (!), le théâtre de ce championnat de France. C’est un hippodrome, très sympa en fait, depuis les tribunes on a vue sur l’ensemble du parcours, il y a une grosse sono, un écran géant, des coureurs partout, les courses s’enchainent, la pression monte!

Ben oui, on a beau ne pas avoir d’objectif, une course est une course, et avec un dossard accroché perso l’esprit de compétition revient naturellement!

Ma course, le cross long, 12km, est la dernière course de la journée, donc j’ai tout loisir de regarder le cross court hommes, où ca court comme des balles, et surtout le cross long féminin tout en m’échauffant. Il y a deux good people runneuse en lice, Sophie et Nathalie, la course est passionnante à suivre, devant elles sont 4 dont Sophie a passer tour a tour en tete, ca attaque, ca se regarde, c’est tactique et en plus ca va vite, le niveau est stratosphérique! Pas très loin derrière Nathalie fait aussi une super belle course, je la vois ne faire que doubler tout au long de la course, a mon avis si la course avait fait 3-4 km de plus c’était la victoire! Belle 3ieme place pour Sophie à l’arrivée, devant la championne de france en titre, ca parle!

Le temps passe vite avec tout cela, l’échauffement se passe bien, les sensations sont plutôt bonnes, j’ai besoin de pas mal de temps pour monter en rythme progressivement, une bonne heure en tout. Le temps de retourner au camion mettre mes pointes il ne me reste plus que 5 minutes pour relier l’arrivée, il n’y a plus un coureur autour de moi, la ligne de départ est loiiinnn et du coup gros coup de stresse! Je remonte la ligne droite de départ en sens inverse, tout seul devant les spectateurs en nombre, voila l’affiche, toujours pas de coureurs en vue, vache aurais-je vraiment raté le départ? Je dois en etre a 2 bornes a vma depuis le parking, pour être chaud je suis chaud, mais ouf j’aperçois les coureurs qui attendent l’ouverture vers les sas, je suis déjà en sueur!

On est dans un box réservé avec notre équipe de l’Avia, rassurant d’échanger quelques mots avec les potes avant le start.

Départ donné, c’est assez la folie, un troupeau de bisons ne me ferait pas plus d’effet, on est quand même plus de 400, et personne n’a envie de faire l’extérieur sur le premier virage a 200m, du coup on est les uns dans les autres. Je tape les pieds du mec devant, on me tape les miens derrière, finalement je cours avec les bras tendus devant moi pour éviter qu’on ne me coupe la route. Un gars tombe au milieu du peloton du coup ça part encore plus dans tous les sens, je suis près de la barrière donc a la corde mais je m’en écarte rapidement, pas envie de mettre la tête dedans! On est passé sur une zone en terre battue, avec tous les coureurs un nuage de poussière s’est créé, ça pique un peu les yeux, et la gorge, les cross c’est la guerre!

03032012237 (1)

Niveau rythme malgré tout ça je me sens pas mal, a coté de moi mon coéquipier de duathlon Pierre, par rapport a son niveau je me dis que je suis pas mal. Ca durera environ 1 ou 2 km, ensuite on passe par une zone boueuse, suivi d’une relance et d’une longue ligne droite avec vent de face, et c’est a peu près la que je coince.

passage boue

On passe devant la ligne d’arrivée, je me prend a espérer que ça s’arrête la, on n’a même pas fait 3 bornes! Je me fais doubler copieusement, a gauche, à droite, et c’est assez net en quelques secondes les gars m’ont déjà pris 50 mètres! Ce sont les jambes qui coincent, et les mollets plus particulièrement, manque de fraicheur peut-être, habituellement même fatigué j’arrive a garder une vitesse assez bonne, pas là. En plus je me perd dans les tours, je ne sais pas combien il reste, ça me parait long ce parcours. Pourtant c’est sec, loin des conditions rencontrés au cross régionaux. Des qu’il y a une difficulté, relance, vent de face, ma vitesse diminue encore d’un cran. Seul endroit ou je reprend des places, c’est la descente, là je me fais un peu plaisir. Autour de moi, quasiment que des dossard espoirs, normal vu ma place, la qualif est plus accessible pour les jeunes, pas très bon signe. Ah oui, je ne sais toujours pas comment mais j’ai perdu ma montre dans la ligne droite de départ, preuve que ca bastonnait, et du coup aucune idée de la distance/temps qu’il reste, je suis tenté de demander aux coureurs autour mais ça ferait un peu trop touriste :)

Enfin le dernier tour, seule motivation, je suis a coté d’un duathlète, qui cours en D1 et j’aimerais bien finir devant lui. Dernier passage dans la boue, dernière relance et surtout dernière ligne droite en vent de face vers l’arrivée, vache qu’est-ce qu’elle fait mal celle, j’essaye de finir vite, me fait doubler quand même par le duathlète, double aussi deux coureurs pour la forme, et enfin je franchis la ligne, je l’avais rarement attendu autant celle la!

Resultats 260ieme sur 360 arrivants, pas habitué a faire ce genre de ratio place/nombre de concurrents!

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=118710&frmposition=12

Bilan, malgré tout décu de n’avoir pas couru a bon niveau, je garde quand même des images et un souvenir positif de ces premiers « france », en tout cas ça permet de voir que la difference entre le haut niveau et les coureurs amateurs, ca n’est pas le même monde!

Video de la course elite homme:

http://www.youtube.com/watch?v=417ILSPY2go&feature=share

Prochain objectif, le duathlon d’Avignon le 24 Mars, donc il va falloir ressortir urgemment le vélo de la cave, et entre temps un 10 km histoire de valider une qualification aux championnats de France de la distance, histoire de reprendre une petite taule :)

Retour à l'accueil