Excepté un bike n run à lannion en mode touriste et un autre interne au club de tri il y a deux ans, je n'avais jamais gouté aux joies de ce sport "exotique".

Le principe, un VTT pour deux, et vogue la galere. C'est mon coequipier duathlete du club, Pierre, qui m'a proposé de le faire, pourquoi pas, je suis toujours curieux de decrouvrir des nouvelles discipline et -bonus- voir le niveau a des "france".

Depart dimanche matin dans la fraicheur de la gare de lyon, deux heures trentre plus tard deparquement dans l'Est, cool un mec de l'orga nous propose son camion pour rejoindre le site de course. Pour revenir rapidement sur ma semaine de training, j'ai fais des 1000 le mardi en 3'08 de moyenne, etonnament rapide mais seulement sur 4 repet. Mercredi test 3000 au club, 9'18, equivalent a l'an dernier, pas dans des conditions de fraicheur optimales, et une derniere seance de 8x400 le Jeudi ou la je suis a la rue, en 1'14 de moyenne, il me reste 3 jours pour retrouver un peu de jus!

Il fait bien froid dans l'Est, d'apres les gars qui ont fait la course "open" le matin, le parcours est un champs de boue et les pointes sont quasi obligatoires. Ca tombe bien je n'en ai pas, du coup je le ferais avec mes shoes de trail, qui n'ont pas une accroche phénoménale, ca part mal.

On décide d'aller reconnaitre le parcours avant la course, finalement il a pas mal séché depuis la matin, je ne regrette pas du tout de ne pas avoir de pointes, au contraire il y a une partie bitumée qui ne serait pas tres bien passée. Sinon le parcours est pour le moins selectif, pas beaucoup de plat, des cotes en veux tu en voila, pas mon terrain de prédilection, mais en meme temps on est bien sensé faire du vtt. L'envie de courir n'est pas a son apogé  avec ce froid ^^.

Sinon on s'apercoit qu'on est bien a la bourre, il nous faut revenir a la salle ou a lieu les inscriptions qui est bien a 2-3 kilometres de la course elle meme. Resultat l'echauffement est un peu trop poussé, meme avec un velo pour deux. Une fois en tenue de course on repars vers le depart, et la je ne trouve plus mon partenaire, qui doit me rattraper en vélo, et le depart est dans exactement 5 minutes! Du coup je fais les 3 bornes en courant, et a bonne allure, je suis plus que chaud je suis meme deja fatigué avant de partir. Je dois en etre a 10 bornes d'echauffement la! Enfin je le vois arriver, depart dans deux minutes, on fonce vers de depot des vtt, finalement ca passe on est dans les temps pour le depart. Pas optimal comme avant course!

Depart donné, j'attend Pierre qui fait la premiere boucle a pied, dans la zone vtt. Je le vois arriver, etonnamment pas en tete, aie c'est que ca court vraiment vite. On echange le velo direct, apres coup ca n'etait pas judicieux, j'aurais du prendre un peu d'avance en vtt pour le poser plus loin. Oui, la regle n'est pas le passage du vtt main a la main, mais on peux le poser pour son coequipier le recupere plus tard. Ca change tout, l'effort est plus intense, pas de repos meme en velo ou il faut rejoindre son coequipier a pied, la tactique est aussi plus importante. Bref, apres ce premier relai, je vois qu'il y a deja pas mal d'equipes devant, ayant mieux gerer le premier relai. Ca descend, donc j'essaye de pousser l'allure, le fait de ne pas etre devant fait un peu bizarre quand meme, les ecarts sont important directement! Je recupere le velo juste avant la grosse difficulté du parcours, une bonne bosse avec une tranché au milieu, pas possible de le faire en vélo du coup obligé de le pousser. En haut je suis deja cuit alors qu'on est partit depuis 5 minutes, j'ai les jambes coupées! Il me faut encore rattraper Pierre, et ca continue d'etre en cote plus ou moins, donc je suis obligé de bien appuyer pour le rejoindre. Repassage a pied dans la descente, et avant une autre cote plus longue mais moins raide, je reprend a nouveau le bike. Cette cote acheve de me tuer, les cuisses chauffent, le souflle est a bloc, ca fait mal. Le pire arrive lorsque je repasse a pied, la les cuisses apprécient encore moins le changement, j'ai l'impression de ne pas pouvoir courir. La partie plate qui s'ensuit me permet de recuperer un peu, mais cette course part mal, on n'est que a un tour sur les trois a faire, et je me sens deja cuit. Je pense payer mes trois semaines intenses avant cette course, je sens que je manque cruellement de fraicheur.

Le deuxieme tour sera plus raisonnable, cette fois je n'ai pas le vtt a pousser dans le raidillon, idem sur le troisieme tour, mais la du coup ca aurait été bien d'alterner. Bref, à la moitié de la course je vois toujours 3-4 equipes devant nous du coup j'avoue que je n'y crois plus trop, ce qui n'est pas le cas de Pierre, qui pense encore pouvoir accrocher la victoire. C'est difficile a savoir en meme temps. Des gars a velo te passent quand tu cours, et vice versa, du coup difficile de connaitre sa place réelle.

 

525989_294728863969937_682271379_n.jpg

 

Difficile aussi de vraiment courir a bloc comme lorsqu'on est au coude a coude pour une place. Dans le troisieme tour, la longue cote me fait mal, les jambes ne tournent decidement pas vite aujourd'hui. J'ai une douleur intense a la cuisse doite, comme l'impression d'avoir une contracture, a ce moment la je pense a la ptite semaine de coupure qui suit, elle sera bienvenue. Dans la derniere partie plate et bitumée j'ai l'impression que l'on avance enfin a bonne allure.

 

285716_294734293969394_1428263678_n.jpg

 

Relais courts, velo posé bien avant le coureur a pied, c'est ce que l'on aurait du faire depuis le debut. Il y a une equipe a nos cotés, que l'on double avant la petite boucle finale, on nous annonce 3, ca m'etonne mais ca serait une super bonne surprise, passage de la ligne, 49'30 pour faire les 16 km, et... 5ieme! bim! Bon ben evidemment grosse déception, on se voyait sur le podium.

Les gagnants sont, c'est une surprise, une equipe avec laquelle on s'est retrouvé pendant la course, donc il y avait bien moyen de faire quelque chose de mieux. Intrinsequement et sur nos valeurs de coureurs a pied, j'en suis quasi sur.

On ne refera pas la course, pour moi c'etait une premiere experience, donc malgré tout satisfait, les conditions de course ont finalement été correctes, pas de pluie, mais par contre un froid glaciale, je vais passer le reste de la journée a essayer de me rechauffer (en vain :)).

Le titre de champion de france ca sera pour une prochaine fois (ou pas :)).

5ieme/41:

http://oberbikeandrun.files.wordpress.com/2010/09/chpt-france-br-2012-hommes.pdf

Retour à l'accueil