ben vivement 2011, ou pas d'ailleurs vu que ca ne commence pas au mieux, je ressens toujours une douleur au niveau de l'arriere de la cuisse gauche.

Pas tres douloureux, juste genant, deprimant meme vu que ca ne s'estompe pas du tout en depit de la baisse voire de la coupure que j'ai opéré il y a plus d'un mois maintenant. La piste n'est plus qu'un lointain souvenir, je me demande d'ailleurs si je pourrais y revenir un jour, en tout cas ça me manque. Le mdecin du sport vu la semaine derniere penche vers un probleme sur le nerf sciatique, j'ai apparemment un basculement du bassin a gauche, des radios devraient en dire plus.

 

Pour revenir sur l'année 2010, ca été une bonne annnée au plan sportif. J'ai decouvert le duathlon, à travers deux etapes de grand prix en D2. La premiere avait été un peu cata a cause de la partie vélo ou j'avais perdu tout espoir de faire une place honorable. La seconde etape, a metz, avait été bien meilleure, malgré une petite douleur a l'avant du mollet et un stop & go de pénalité, j'etais resté super concentré dans la partie vélo pour ne pas decrocher du peloton. Le dernier duathlon etait la coupe de france, avec depart en equipe, et la aussi ca s'est bien passé. Je pense avoir fais quelques progres en velo, meme si je m'entraine en pointillé, rien que le fais de prendre un peu d'experience permet de mieux gerer une course et aller plus vite au final. L'effort est bien different de la cap, ou on n'est (du moins sur 10 km), quasi toujours a fond. En velo, il faut souvent se faire mal sur quelques accelerations et se replacer pour souffler ensuite dans les roues.

 

Pour la course a pied, je ne m'etais fixé aucune echeance prioritaire, je me suis inscris au fil de l'eau principalement a des 10 km.

A paris, sur les routes du paris running tour courues dans les differents arrondissements de paris, je fais premier au 10 km de paris 12, 2ieme a la corrida du 15ieme, vainqueur au 10 km de paris 9 et 5ieme au foulées du 17ieme. Les chrono respectifs, 33'06, 32'35, 33' et 33'57. Le dernier chrono avec un handicap du a la douleur naissante au nerf sciatique et une fatigue physique assez forte. Ca aurait du etre d'ailleurs un signal d'alarme, j'aurais du faire une coupure mi novembre et je ne serais surement pas englué dans mes problemes actuels... J'ai battu mon record lors des foulées de paris 15, sans avoir coupé ni optimisé ma preparation sur cette course. Je pense que je peux donc aller chercher un chrono encore meilleur.

Le seul objectif que je m'etais fixé etait la course de kerity, un 10 km que je frequente depuis de nombreuses années en bretagne pres de Paimpol, et que j'aurais souhaité accrocher a mon petit palmares. Je suis arrivé a cette course bien affuté mais un peu blessé et ma 3ieme place derriere deux kenyans me satisfait. J'ai toujours eu envie de monter sur les podiums des courses sur lesquelles j'ai commencé la course a pied, a l'epoque je ne pouvais qu'en rever.

J'ai fais un semi marathon en region parisienne le lendemain du grand prix de duathlon, ce qui m'a permis de me donner un temps de reference, 1h14, bien ameliorable sans les crampes/points de coté que j'ai connu sur la course.

J'ai aussi connu les podiums sur des trails en bretagne sur 10 et 15km (2ieme et 3ieme place), ce qui prouve que j'ai enfin reussi a progresser dans les cotes, ma bete noire. Je n'oublie pas non plus ma 3ieme place aux foulées de meudon, derriere le champion d'armenie du 5000 m et un marathonien marocain de tres bon niveau. Je pense avoir vecu sur cette course mes meilleurs sensations en course, l'impression d'etre au top de ma forme, a fond sans pour autant etre trop dans le dur, et avec deux coureurs de tres bons niveaux a mes cotés qui ont imprimés par des accelerations reguliere un rythme de course a la fois élevé et pas monotone. C'est sans regrets que je les ai vu me lacher dans le dernier kilo.

 

Au niveau triathlon, 3 petits CD a mon actif. Le premier, a pont audemer ou j'ai bien souffert de la chaleur sur la partie cap ou j'etais sensé etre le plus a l'aise! Je finis 57ieme sur 500 envrion, pas si mal. J'ai experimenté la "machine a laver" du depart natation, un truc a vivre!

J'ai ensuite fais le tri de paris, ou là rien n'a tres bien marché, ni la natation (je sors loin sans avoir eu a batailler certes mais c'est une course...), ni surtout la partie course a pied ou je connais un gros point de coté comme je n'en ai pas eu depuis longtemps. Par contre, en vélo, j'ai bien roulé, largement a mon niveau. 44ieme sur 1500 a peu pres au final, pas mal pour un debutant!

Enfin, un CD a guerledan ou je monte sur le podium (3ieme sur 100) pour la premiere fois en tri! Une natation correcte ou je sors 15ieme, un velo pas mal non plus (j'aime les cote en velo!) et une course a pied fluide ou je grapille place apres place jusqu'a la troisieme sans avoir pourtant l'impression de courir vite.

 

Apparté sur la natation, j'ai progressé dans ce domaine, je suis passé a 6' pile au 400 a comparé au 6'55 de l'an passé, meme si je pense pouvoir encore faire mieux, le probleme dans ce sport est de trouver l'occasion de nager, pas  facile de trouver une piscine notamment a l'etranger.

J'ai aussi battu mon record sur 3000 piste en course a pied en 9'23, la aussi sur de la fatigue 3 jours apres une course et le lendemain d'une seance de piste, ca doit pouvoir s'ameliorer autour des 9'.

 

Pour le moment , je ronge mon frein en attendant des meilleurs sensations au niveau de ma jambe gauche, les anti inflamatoires font leur effet mais n'explique pas l'origine du probleme, je croise les doigts pour pouvoir recourir a nouveau et retrouver les seances de fractionnés.

 

  Pour parler chiffre, ca donne sur l'année 2010:

 

5500 km de course a pied, soit une moyenne d'environ 105 km par semaine

3150 km de velo et 270 km de natation

Retour à l'accueil