Une semaine après des -un peu- décevants France de cross, j'épingle a nouveau un dossard, cette fois pour de la route, un petit 10 km bitumé. Je n'ai pas coupé comme la plupart des coureurs, la raison, le duathlon d'Avignon le 24 mars et pour lequel j'espère etre en forme. Cela passe aussi par la reprise du vélo parce qu'en l'état je risque de ne pas être capable de tenir les roues d'un peloton.

Mon entrainement de la semaine:

Lundi: Matin footing 37', soir footing 30' + gainage
Mardi: Footing 40 + ppg escalier
Mercredi:  footing 32', soir 8x800 sur piste en 2'28/'2'25/2'28/2'27/2'25/2'27/2'26, assez bien passé, surtout niveau souffle, les jambes sont quand même cuites, surtout avec la séance de vélo de l’après midi.
Jeudi: 10x200 en 33" sur piste, la définitivement mes jambes réclament du repos!
Vendredi et Samedi: Footing 40'

J'ai parcouru le site ffa pour trouver un 10 km avec label, dans le but de ma qualifier aux championnats de France de 10km, cette année ils ont lieu dans le sud, et même si je ne suis pas sur de pouvoir y aller, je ne voudrais pas avoir de regret! Ca sera donc Magny le Hongre, a l'autre bout de l'ile de France!
L'objectif est donc simple et à première vue tres accessible, faire moins de 34 minutes, seuil qualificatif pour les seniors homme. Accessible car depuis 3 ans je n'ai fais qu'une fois plus de 34' sur un 10 km, et c’était a Issy les moulineaux en décembre dernier ou j'avais été plombé par un point de coté. Bref ça devrait le faire, même si le parcours n'est pas annoncé très roulant, avec une belle cote au 9ieme kilo.
Dimanche matin, réveil a 6h45, pouah encore plus tôt que la semaine, au programme 2H de RER,  je vais avoir le temps d'avancer mon bouquin! Arrivé a 9h a Chessy/marne la vallée, autrement dis chez Mickey, je n’aperçois pas un seul coureur au milieu des familles, bizarre. Je consulte les horaires du bus qui va à Magny, parfait il y en a un dans 5 minutes! Dix minutes plus tard je consulte a nouveau les horaires, ah oui c'est Dimanche et il ne passera que dans 30 minutes. Trop long, je me décide a faire les 6 km qui me sépare du départ a pied, de toute façon en footing ça me fera l’échauffement. Le long de la nationale, avec un sac a dos et en jogging, j'avoue qu'il y a plus agréable.
Une fois le dossard récupéré, dans les temps, ouf, je pars m’échauffer, c'est qu'en short on se caille un peu. Je croise mon coéquipier de l'avia, Sébastien, moins de 30' au 10 km l'animal!

En première ligne au départ, pour une fois je me demande si je fais bien vu le plateau, des kényans, marocains, et aussi c'est une surprise medhi baala, je me demande bien ce qu'il peut faire sur un 10 kil. Au micro, une pointure aussi, Pierre Fula, le présentateur de Nagano, même si j'avoue que je n'entend rien de ce qu'il dit.

magny1

Départ donné, ça chahute très légèrement, Samir Baala, a ma droite part vite, double champion de France de marathon, même s'il est moins connu que son frère.

Je prend rapidement mon allure, je me force volontairement a ne pas partir trop vite, mon seul objectif aujourd'hui c'est moins de 34' on verra pour un record une autre fois. Il y a le peloton des "élites", un vide, et moi devancé par un coureur des étoiles du 8ieme avec qui j'ai déja couru, je sais que son niveau est très bon donc je me félicite d'avoir quelqu'un pour courir en binôme. 1er kilo passé en 3'15, effectivement par rapport à d'habitude c'est assez cool, surtout que c'est limite descendant. 2ieme kilo dans le meme tempo, toujours assez cool, par contre bad news le coureur des étoiles met le clignotant, je lui fais signe de revenir, je ne sais pas pourquoi il a abandonné, mais du coup ça sent la course solo. C'est plat mais il y a une succession de virage à 90° dans les rues de la petite ville, ca casse un peu l'élan.  Juste un coureur en ligne de mire, 2-300 mètres en avant. Jusqu'au km 5 (passé en 16'30) la route est toujours plate, ca descend meme jusqu'au 6ieme, la je me fais plaisir, vu que je suis parti cool, le souffle est facile et j'en profite pour allonger la foulée, l'impression d'aller vite sans forcer est assez grisante. J'en profite pour rattraper le gars devant moi et le doubler. Il s'accroche un peu mais pas tres longtemps, j'ai vraiment l'impression que rien ne peut m'arreter a ce moment là! Apres le 6ieme il y a la premier difficulté, une montée assez longue mais peu pentue, je reste assez facile. Je double un autre coureur au 7ieme en haut de la cote, il me dis que devant il y a un coureur qui est en train de "craquer". Oui ok mais il est quand meme a 400 mètres devant donc ca va être juste. 8ieme kilo, toujours bien, ca descend donc j'essaye de gagner un peu de temps en prevision de celui que je vais perdre dans la cote qui suit. En effet, bonne cote au 9ieme, c'est a la fois raide et long. Du coup je vois que le coureur devant se rapproche, la cote fait son effet, je ne suis plus facile, j'en profite pour bien pousser.

Sans titre

Dernière ligne droite, j’aperçois le chrono, 32'30, vais-je réussir a passer sous 33', j'y crois au début, j'accélère, mais me rend compte assez vite que c'est mort, je ne reprendrais pas non plus le coureur devant, pas grave, 33'09, 10ieme, contrat rempli!

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=128987

Le temps d'apercevoir Mahiédine Mekhissi, décidément avec Muriel Hurtis et Leslie Djones il y avait du beau monde pour parrainer.

Prochaine course le 17 Mars pour mon 1er triathlon de la saison, semi indoor le wattbike de meudon.

Retour à l'accueil