Deuxième participation (de rang) à cette course, et oui j'ai le titre à défendre sur le 10km.

J'ai hésité avec le 20 km un moment, histoire de faire un peu de volume qualitatif mais j'ai un peu peur de trop souffrir, d'autant que la météo s'annonce chaude.

Ca été le cas toute la semaine, dur de faire des bonnes séances dans ces conditions. Lundi avec le club de tri un bonne seance en nature de 2x2000 puis 1000, sur l'ile saint germain et sous le caniard, ca passe pas mal avec des sensations s'améliorant au fur et à mesure de la séance.

J'en garde des traces le reste de la semaine, d'autant que j'arrive, chose rare, à caser deux petites sorties vélo! Et un fartleck court le mercredi avec des températures au zénith,  4x1'/1',5x45"/45",6x30"/30".

Sans être au top top, je sens bien que les séances passent mieux depuis quelques temps, et surtout à des vitesses supérieures, c'est encourageant.

Le départ de la course est en pleine foret de Meudon, le chemin en vélo pour y arriver est bien raide, dans la cote de l'observatoire je me demande si je ne vais pas le payer un peu.

Sur la ligne de départ j'observe mes concurrents, je ne reconnais pas grand monde, plutot une bonne nouvelle.
Départ donné, j'ai essayé de repérer le parcours la veille parce que l'an dernier j'avais fait 1,5 km en trop. Un mec est partit un peu plus vite que moi, je ne donne pas cher de sa peau il va tenir 1 km à tout péter, faut pas me demander pourquoi, je le sais!

Premier carrefour, une barrière, deux bénévoles, je suis en tête je demande si c'est à droite ou à gauche, reponse "a droite", je bifurque et la "non non gauche!". ok un mec m'est passé devant, 10 mètres d'avance qu'il va conserver deux bons kilomètres, génial ça part bien!

Le gars a un maillot usm malakoff et il est vachement véloce l'animal, petit gabarit, genre traileur, ca sent pas bon avec mes capacités tout terrain limitées.

Du coup on va se tirer la bourre pendant quelques kilomètre, une fois revenu dans sa roue je me rend compte qu'il ne va pas plus vite que moi. 

On va vite, en tous cas plus vite que je n'irai tout seul, du coup ça me fatigue, j'aurai bien envie de lui demander de se faire un petit rythme tranquille et régler ça au sprint.

Mais pour ça il faudrait que je passe à sa hauteur et pour l'instant je suis derrière.

Ca dure comme ça jusqu'au 7ieme kilo, je me dis que finalement, n'ayant ni point de coté ni gros coup de mou, je n'ai aucune raison de le laisser partir.

Trail du muguet meudon (10 km) 2017
Trail du muguet meudon (10 km) 2017

Jusque là c'était plutot plat, c'est même une bonne descente vers le 7ième, et j'en profite pour enfin passer devant. En bas de cette descente je dois avoir 10 mètres d'avance, mais suis loin d'être serein, je souffre un peu, même si je n'ai pas porté d'attaque sciemment.

C'est une longue cote qui arrive vers le 8ième kilo, à la fois longue et raide.

Je suis dans le dur mais c'est du dur acceptable, de toute façon dans ce genre de difficulté tout le monde perd sa vitesse, les différences ne se font pas beaucoup. Je ne me retourne plus, je suis désormais bien dans ma course et bien dans mon effort. Dernier raidillon avant le plat, je me force à courir même si la marche à pied ne serait pas moins rapide, du vrai trail sur cette partie. Une fois en haut les jambes ont pris cher mais j'arrive à bien relancer, plus personne derrière moi, le parfum de la victoire m'aide à allonger la foulée, le vtt ouvreur devant moi est toujours bien là, tudo bem!

Trail du muguet meudon (10 km) 2017

10,5 km à ma montre, je commence a m'inquiéter, à un carrefour le vtt ouvreur s'arrête et demande le chemin aux bénévoles, ça m'inquiete un peu cette affaire. 

Une fois passé je crie à la fille sur le vtt que je fais le 10 km et que je commence à me demander pourquoi c'est si long, elle me dit non non il faut continuer, bon!

11,5 km cette fois je commence à m'impatienter, je redemande au vtt ou est l'arrivée, et là elle me repond que non on est sur le parcours du 20 km! Je vois rouge, je suis vraiment dégouté, personne ne m'a indiqué de tourner, c'est l'abus total. Je demande ou est l'arrivée, je m'arrête, la course est morte.

Je reviens sur mes pas, je croise les coureurs du 20 km, vraiment la loose, cette victoire je la méritais amplement.

Je rejoins l'arrivée, dans l'anonymat du classement, je vais voir l'organisation pour expliquer mes déboires, mais rien de plus à faire, trop tard, je redescend en pression, de toute facon qui blamer, le vtt devant est sur le parcours, les signaleurs à la bifurcation me disent qu'ils ont bien montré des panneaux, ben que dalle!

Faut voir le bon coté des choses, j'ai fais une bonne séances, j'ai eu des bonnes sensations, je reviendrai l'année prochaine après avoir appris le parcours par coeur!

Résulats (officiels :-/): 

28ième / 272

Strava:

https://www.strava.com/activities/1051368615

Retour à l'accueil