Traditionnel premier (et souvent avant dernier) triathlon de ma petite saison, j’y vais cette année un peu sur la pointe des pieds, faute d’un entrainement consistant, dans les trois sports d’ailleurs. C’est surtout criant à vélo, lors de mes passages à Longchamp j’ai l’impression de n’avoir pas de force, pas de puissance. A pied idem, impossible de courir à des allures élevées je suis tout de suite dans le rouge. Certes j’ai dû couper à cause de blessures, j’étais pas mal parti pour le boulot, mais quand même il y a un truc.

Je suis quand même content d’avoir passé un 10 fois 300 sur piste la semaine de la course, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvé tout seul face au chrono sur une piste, et de mon point de vue y a que ça de vrai. Ca travaille autant le cardio que le mental, et c’est loin d’être une part négligeable.

Bref une fois n’est pas coutume il fait relativement moche ce dimanche midi, pas mal de vent, ça promet une natation un peu mouvementée.Je ne sais pas trop ou me placer sur la plage, donc comme souvent à force d’hésitation je me met au milieu, pas très fino avec le recul.

Triathlon de la cote de granit rose 2017
Triathlon de la cote de granit rose 2017

Départ donné en mode « 24h du mans » de la plage, le mec à ma gauche m’écarte du bras direct, le ton est donné ! Une fois dans l’eau pas d’amélioration, je me retrouve en plein traffic, je nage sur les autres, on me nage dessus, bref au bout de 50 mètre j’ai l’impression que tous les mecs sont passés devant moi !

Assez rapidement je cale ma nage, par contre j’ai récupéré une ancienne paire de lunette qui trainait dans le garage de mes parents, et tout à coup je me souviens pourquoi je ne les utilisais plus ; le côté droit prend l’eau. J’en suis quitte pour nager avec un œil fermé jusqu'à la sortie à l’australienne à mi-parcours, coup de bol je respire côté droit donc ça ne m’aura pas gêné outre mesure.

Le petit passage sur la plage avant de replonger me fait du bien, j’en profite pour resserrer à fond mes lunettes, je perds un peu de temps au passage, un mal pour un bien.

Je perd un peu les pieds mais je me fie à un nageur quelques mètres devant moi pour l’orientation, ça permet de sauver un peu d’énergie. D'autant que la « navigation » est difficile, les vagues sont grosses, je bois la tasse 3 fois (j’ai compté), et j’ai l’annulaire de la main droite qui n’arrive pas à rester solidaire des autres, pas nouveau, peut-être du au froid, faudra que j’y travaille parce que je dois perdre un max d’appui.

Je continue à suivre mon repère humain, on se rapproche de la plage et je vois que je pourrais nager un poil plus vite. Je sors de l’eau pour une fois à une bonne place, 20ième, j’ai mis une minute de moins que l’an dernier c’est cool et étonnant à la fois, je n’ai fait aucun progrès en bassin. Peut-être un peu plus d'attention à l'entrainement pour me rapprocher des conditions de course (nager en 2 temps a l'entrainement aussi!).

Je vois que mon coéquipier Francois dont le vélo est à côté du mien n’est plus là mais ça c’est attendu, je perds un peu de temps à sortir de ma combi du coté de la puce, et j’enfourche le vélo pour les 40 km au programme.

Rapidement je me rends compte que je ne vais pas pouvoir aller vite, pas de watts, exactement comme à l’entraînement, en plus je me fais doubler par deux mecs en vélo de contre la montre au début, du coup dans la tête ça lâche un peu.

Les seuls coureurs que je vais doubler sont des filles, parties 10 minutes plus tôt, mais sinon ca sera une succéssion de coureurs me dépassant comme si j'étais à l'arrêt. Dur. Dans la cote avant le premier demi tour au 10ieme kilo, je reprend un peu de couleur, je redouble un vélo de CLM qui accélère du coup on s'auto motive à monter à bon train, en paralèlle evidemment c'est no draft! Demi tour et grande descente vent favorable, elle fait du bien celle là, pour faire redescendre les puls d'une part et surtout se faire plaisir, à plus de 60/h. Bon il me manque quelques dents en moins pour pouvoir continuer à pédaler.

Triathlon de la cote de granit rose 2017
Triathlon de la cote de granit rose 2017

Deux boucles de 20 km à faire, la 2ième sera à l'image de la première, je continue de me faire doubler, un peu moins souvent. Surtout je ne suis pas du tout à la lutte, plusieurs fois mon esprit s'égare et j'oublie d'appuyer sur les pédales, c'est du cyclo tourisme. Bilan 46ième temps, 2 minutes de plus que l'an dernier, good job!

Enfin la transition, que je gère proprement, forcément très lucide. Je m'élance sur la dernière partie sans grandes illusions, je me met à mon allure  et essaye quand même d'avoir une bonne vitesse en passant devant ma famille!

En fait je me sens plutôt bien, je reprend rapidement des coureurs, les jambes sont plus fraiches que d'habitude, sans en faire plus que ca je fais un premier tour (sur deux) assez satisfaisant!

Triathlon de la cote de granit rose 2017
Triathlon de la cote de granit rose 2017

C'est au 6ième kilo que ca se gate un peu, un point de coté (ca se faisait longtemps) vient s'inviter à la fête, du coup je temporise encore un peu plus, je reste dans une allure facile. En conséquence, je contrôle la douleur, ca diminue même un peu (à contrario de ma vitesse) vers le 8ième, je redouble un dernier coureur 1,5 km avant la ligne, dernière cote avant de redescendre sur la greve blanche, passage dans le sable mou, la vache j'ai encore plein d'énergie! Je passe la ligne 18ième au scratch, 6ième temps course à pied, pas décu du tout! Beaucoup de plaisir, peut-etre lié au fait que j'ai l'impression d'avoir fait la course en mode touriste, pas mal de travail avant de pouvoir être performant à nouveau!

Strava:

swim: https://www.strava.com/activities/1022152535

Bike + run: https://www.strava.com/activities/1022152644/analysis

Résultats: 18ième / 315 arrivants

https://triathlon-cotedegranitrose.fr/images/2017/doc/7eme-triathlon-de-la-cote-de-granit-rose-tregastel-triathlon-m.pdf

Retour à l'accueil