Inscription a la derniere minute parce que:

1- c'est en foret de meudon donc quasi a domicile

2- c'est samedi matin donc c'est ca ou entrainement, une course est quand même plus motivante. En plus ca me permet de faire un triathlon le dimanche

3- la gagne semble possible et il faut bien se faire des petits plaisirs vu les efforts consentis a l'entrainement.

En parlant d'entrainement il faut etre honnete mes efforts sont assez mesurés ces derniers temps, je me contente d'entretenir les bases, une séance de 8x500 lundi en progressif avec une recup bien trop longue pour que ca soit productif (1'30), de 1'34 jusqu'a 1'25 pour la derniere, moyenne 1'31. Le mercredi a nouveau une seance de piste avec un 1200 passé en 3'36 (passage au 1000 en 3' tout pile) recup bien longue de 3'30, enchainé avec 2 fois 800 en 2'21 et 2'24 recup longue aussi (temps de course) et enfin 2 fois 400 en 1'08 recup temps de course, une seance passé assez facile et rapide mais trop courte et avec trop de recup pour en deduire quoique ce soi. Et j'ai enchainé avec deux jours de suite sans courir, c'est vraiment très rare pour moi mais de temps en temps ca peut etre salutaire. Evidemment je garde la natation et mes aller retour en velo au taf mais ca je n'en parle pas!

Samedi matin le réveil est dur, le lieu me rappelle des bons souvenirs, près de l'observatoire de meudon ou j'ai couru le 10 km qui m'a laissé le meilleur souvenir en termes de sensations jusqu'a présent (http://jeremy-beauvillain.over-blog.com/article-foulee-meudonnaise-11-avril-2010-10-km-52810124.html 6 ans déja!)

L'échauffement est très poussif, j'ai une sciatique qui s'est déclenchée il y a quelques jours, et sur les premières foulées j'ai vraiment l'impression de ne pas pouvoir allonger la jambes droite. Je me fais un peu violence pour faire monter le cardio, ca passe un peu mieux à chaud mais pas l'extase.

Le départ est donné par un funambule sur un cable tendu a 20m de haut, sympa!

Un gars part très vite, je me dis que là c'est pas la victoire mais la seconde place que je joue. On s'infiltre rapidement dans la forêt, tout petit chemin encadré d'orties et ronces (aie) et je rattrape assez rapidement le premier, pas un concurent finalement. Pas mal de boue, avec mes légères boston je patine beaucoup.

Après un kilomètre et demi environ, premier fait de course on se retrouve a deux devant, à un croisement de deux chemins, pas de balisage, on s'arrête, reflechit au meilleur chemin, et on prend tout droit. Grosse descente, et bim au bout de 500m pas de balise, on s'est planté. On decide de prendre vers la gauche, histoire de remonter vers ce qui pourrait etre le parcours. Cote de fou, on est à deux avec un triathlete du stade francais. Ca remonte sévere, il monte bien le bougre.

On continue sur le parcours bis, bien dégoutés, pas de balise, on finit par revenir au point de départ! Il y a des bénévoles, on se renseigne mais pas plus d'info, c'est quoi cette course!

Finalement on a retrouvé un semblant de parcours, on ré-envoie un peu à nouveau, à entendre son souffle mon concurent du jour est plus facile que moi.

Bon on reste ensemble malgré tout. Et à nouveau on se perd, impossible de savoir quand cette fois mais on se retrouve au rond point du chateau d'eau dans la foret de meudon, pas de balise, on fait deux fois le tour, on s'arrete, on marche et on repart dans l'autre sens.

On retrouve a nouveau le parcours mais cette fois on est derrière du monde, on commence à redoubler, et sans forcer je sens que je me détache du triathlete du stade francais, je sais que je vais finir devant lui à ce moment la. Le problème c'est qu'il y a d'autres gars devant, je ne sais pas ou j'en suis dans la course mais j'essaye d'envoyer un peu sans trop réfléchir. Du coup je gratte, un, deux, trois, quatre gars. A ce moment un mur se dresse, je monte en courant, pour le principe je ne veux pas marcher mais l'allure est identique, derrière ca ne revient pas.

Une fois en haut on m'annonce premier, cool, dernier km plat et je franchis la ligne en vainqueur, à ma montre 11,5 km! Je demande au responsable du parcours l'explication du balisage absent, apparemment les promeneurs les enlevent, mouai, dans ce cas un vtt ferait bien l'affaire.

Ambiance sympatique à l'arrivée entre sebastien chabal, le DJ de radio latina, et podium, un pauvre coupe vent en cadeau ils ne se sont pas ruinés!

1er/263

http://www.topchrono.biz/fiche-resultat-evenement.php?idc=9616

Trail du muguet 10 km (et plus...)
Trail du muguet 10 km (et plus...)
Trail du muguet 10 km (et plus...)
Retour à l'accueil