L'un des classiques de ma saison, comment se priver d'un tel parcours, dans et en bord de mer, avec une météo toujours clémentes?

Suite au 10 km de l'A86 j'ai mal récupéré, beaucoup de courbatures, bizarre, peut-etre le dénivelé de la course. Du coup semaine un peu allégée, c'est mon quatrième dossard en 4 weekend consécutifs!

Je le ressens bien dans l'entrainement, j'arrive à aller vite sur les séances courtes mais je manque de caisse, ça fait trop longtemps que je j'ai pas fait de fractionnés long consistant et encore moins de seuil.

Mardi, je passe sur la piste le midi pour des 12x200, plutot bien vu les courbatures, en 34" sans forcer, et le mardi la séance du club d'athlé, 10x500 recup 1'30 ou je fais des bons temps, 1'28 en moyenne. Par contre pas moyen de faire les 12 initialement prévu, musculairement c'est trop dur. Une heure de footing le jeudi, un peu de velo le samedi suivi par 12 min de cap, et y en a assez.

Départ de la course a 14h, le temps de faire un peu de travaux de jardinage le matin et... me bloquer le dos génial!

Du coup à l'échauffement c'est pas la joie, ca me fait mal en courant, jai l'impression d'etre tout raide ca promet pour la natation.

Après un rapide échauffement natatoire pour s'habituer aux 13° de la mer (ca picote sévère), le départ des filles c'est à notre tour, les seniors masculins, de partir de la plage en mode 24h du mans!

Triathlon M cote de granit rose 2016

Foirage total à l'entrée dans l'eau, il faut utiliser la technique du dauphin (pas sur du nom), plonger, ressortir, replonger etc. Au lieu de ca j'essaye de nager directement et je suis de fait recalé en 5ième ou 6 ième ligne. Bien joué. Ensuite ca ne s'arrange pas jusqu'à la premiere bouée à environ 200m (c'est long!), je me fais nager dessus, je prend pas mal de coups et j'ai l'impression que les gars nagent en zig zag autour de moi. Je fini par me décourrager et laisser passer un gars de mon coté droit à mon coté gauche pour nager a la corde. Dans l'opération je bois la tasse de ma vie, j'ai du avaler un bon demi litre d'eau de mer fraiche, j'ai un haut-le-coeur, reprime un vomissement et doit temporiser quelques secondes avant de repartir. Ensuite ca se passe un peu mieux, arrivé au 2/3 du du parcours on a le droit à une sortie sur la plage du coz pors, ca fait du bien de se mettre un peu à l'horizontal, mais en même temps c'est dur, la tête qui tourne et les jambes qui ne repondent pas, mais là on est tous dans la même galère. Il y a deux trois gars avec qui je replonge, le retour à la première plage se fera sans évenement marquant, je me doute qu'à nouveau je suis loin loin de la tête.

Je ferai le 39ième temps, très bof.

Sortie de l'eau, plus trop lucide je bataille pour baisser mon zip de combi alors qu'il faut le lever. Malgré tout la transition reste honnête.

Départ vélo, du monde devant gràce aux féminines partis devant, c'est parti pour la remontée de places habituelle. Enfin pas tant que ca vers le 5ième kilo je me fais doubler par 3 avions de chasse en vélo de CLM, petit coup au moral. Bon je redoublerai l'un des trois un peu plus loin.

Deux boucles de 20km, avec une cote progressive mais assez raide au 10ième et donc 30ième kilomètre, en haut c'est le demi tour qui permet de voir l'écart avec la tête. Je compte les mecs devant moi, une bonne dizaine. Demi tour et redescente, bien posé sur le prolongateur ca envoie bien, pas loin de 70km/h, sympa.

Triathlon M cote de granit rose 2016

Nouveau demi tour à mi chemin, sur cette deuxième boucle je perd un peu la "gnac". Quasi personne devant à par des féminines que je double régulièrement, du coup je relache un peu l'allure. Les dix derniers kilomètres sont vraiment à allure facile, toujours un peu de mal a opter pour la bonne allure à vélo, avec le recul c'est clair que j'aurais pu en mettre un peu plus. Deuxième transiton, sans encombre à nouveau et je pars pour la course à pied toujours dans un esprit assez relax. (J'aurais fais le 21ième temps à vélo, moyen).

Je pars assez tranquilement, sans m'astreindre à forcer le rythme, toujours pareil, personne devant et derrière ca n'incite pas a pousser. A ce titre il devrait faire courir les vétérans en même temps et pas en décalé ca ferait un peu de densité et permettrait de connaitre sa place finale en franchissant la ligne.

Bref deux boucles de 5 km avec dès le début une cote bien raide, ca passe bien, mais ensuite j'ai du mal a relancer, comme souvent sur les triathlons, l'allure est à la fois facile et à la fois je suis comme bloqué par un frein à main invisible.

Le paysage est magnifique mais pas trop le temps de s'apesentir, il y a une course a finir.

Triathlon M cote de granit rose 2016

Fin de la première boucle, passage sur la plage et enfin j'apercois un concurent devant moi! Il ne m'en fallait pas plus pour me pousser à accélérer (très légèrement). Il avance quand même, en l'observant de derrière je me dit que je suis même fier d'aller plus vite que lui vu sa foulée.

Je le dépasse vers le 6ième kilo, mais là j'ai une petite frayeur, l'insipide point de coté qui se manifeste. En conséquence je ralenti un peu, en espérant que mon concurent dépassé plus tot ne revienne pas. On est maintenant mélangé avec les concurents dans leur premier tour de course, donc ca rend la course encore plus illisible, mais à priori pas de concurents devant moi que je puisse rattraper. Dernier hectomètres sur la plage de sable fin, dur d'accélérer la dessus, et je franchis la ligne à la 9ième place, classement provisoire evidemment sans vétéran, sans avoir beaucoup forcé il faut le reconnaitre. 5ième temps a pied quand même.

Résultats, 13ième/332 (donc 4 vétérans me sont passés devant).

http://triathlon-cotedegranitrose.fr/images/2016/doc/TCGR_2016_resultats_M.pdf

Strava:

https://www.strava.com/activities/592050751

Bilan une nat encore pas mal aux fraises (mérité vu ma régularité ces derniers mois), un vélo un peu trop en dedans et une cap optimisé par rapport aux sensations et cette vacherie de point de coté.

Triathlon M cote de granit rose 2016
Retour à l'accueil