Premier triathlon de l'année, il est temps de mettre à profit mes nombreuses heures passées dans les bassins! (Pour zero progression constatée il faut bien l'avouer).

Saison oblige c'est un semi indoor, très court, 300 m de nat en piscine, 7 km sur un wattbike (velo fixe à résistance à air) et enfin 2,5 km à pied dans le bois de boulogne a coté de la piscine.

Une course au plaisir, inscrit juste une semaine avant par hasard, ce qui m'a motivé c'est qu'il y a des vagues de départ dans l'après midi, ce qui me laisse le temps de faire la séance de course a pied du dimanche, le fameux fartleck. Qui s'est dailleurs pas mal passé, enchainement de 2 minutes / 6 minutes / 2 min / 6 min /6 min / 2 min avec des recup de 1'15 et 2'30, sans calculer du tout la course de l'après midi.

Il faut dire que la semaine a été très tranquille, en déplacement en Afrique pour le boulot, j'ai quand même réussi a quaser un 12x400 piste recup 1' le mercredi. A la base j'avais plutot prévu 15 répétes, mais il fait quand même chaud, et passé la 6ième les sensations s'enrayent, assez bizarre parce que les footing passent à la même allure qu'en France.

Le traditionnel retour de nuit le vendredi en avion casse un peu, du coup le samedi aprem je cale juste une petite séance de natation entre deux siestes.

Dimanche après midi j'enfourche donc mon vélo pour aller dans le 16ieme, piscine de 25m tant mieux j'exploserai moins vite.

Avant dernière vague au départ, ca s'enchaine depuis 9h du matin par groupe de 12 concurents, respect aux organisateurs c'est long!

Aucune idée du niveau de mes concurents, je sais juste que je dois être dans la série la plus relevé, et que le deuxième de l'an dernier (kenzo de son prénom) est la, je le garderai donc à l'oeil!

Départ donné, pas grand chose à dire sur ces 300m de nat, juste que sur le premier 100 m je dois être 3 ou 4 ieme, et que je remontre petit à petit. Je suis dans la même ligne d'eau que Kenzo du coup c'est assez pratique, comme prévu il est devant moi mais l'écart se réduit assez sensiblement sur la fin, peut-etre mon coté diesel encore une fois, ou les autres qui gèrent mal, au choix.

Triathlon supersprint paris 2016 semi indoor

Sortie de l'eau 2ième après 4 min 6 secondes, soit 7 secondes après lui, rien n'est joué!

Là ou je gagne beaucoup c'est à la transition, j'enfourche le wattbike avec lunettes de piscine et bonnet et je pédale direct, du coup les 7 secondes de retard sont éffacés, et je passe même devant, c'est aussi les transitions le triathlon :)

C'est parti pour un effort assez désagréable, le compteur affichant 7 km au départ ne décroit que trop lentement, l'absence de déplacement fait que l'on chauffe beaucoup plus vite. Du coup je prend le "ventilage" du bénévole dédié à mon poste avec grand plaisir. Le speaker suit les éviolutions de chacun, il annonce 100m entre kenzo et moi, ca met la pression pour continuer à appuyer. Je souffle, j'ai l'impression de manquer d'air, j'ai envie de cracher bref c'est pas la joie mais je maintiens l'écart, voire le creuse un peu. 1km avant la fin je sens que c'est plutot pas mal, toujours mon avance, je commence a prendre un peu mon rythme, le compteur affiche entre 42 et 46 km/h.

100 mètre avant la fin j'enfile mon dossard, le compteur s'approche de 0, j'arrête de pédaler en comptant sur l'élan, mais sur un wattbike il n'y a pas d'élan, ca reste figé à 7m, je remet un dernier coup de pédale, ça m'énerve un peu cette affaire, et descend enfin du bike pour me lancer sur la course a pied. 9'36 sur cette partie "cycliste", en comparaison au wattbike de meudon j'étais a plus de 10', il y a du mieux!

Triathlon supersprint paris 2016 semi indoor

Départ dans les escaliers, un peu dur, mon avance n'est pas très importante. Du coup une fois sur le plat j'éssaye d'allonger la foulée.

J'avais oublié la difficile sensation de courir après le vélo, voilà un bon rappel, je suis loin d'être prêt pour les duathlons. Les jambes et surtout la foulée sont lourdes.

La parcours dans le bois de boulogne est par contre agréable, les promeneurs du dimanche sont juste un peu surpris de croiser des gusses suant et soufflant en trifonctions.

Demi tour au bout d'une longue ligne droite, ça me permet de jauger les écarts avec mes poursuivants, à priori ca va mais ca 'est pas non plus énorme. Du coup je continue à bon rythme, ca commence à aller mieux niveau jambes.

Sortie de la forêt il ne me reste plus que 100m à faire pour passer la ligne. que je franchis donc en tête (du moins de ma série) après 9 min 31 de course a pied, 23 min 13 d'éffort au total, c'est court mais c'est dur!

Cela s'averera le meilleur temps de la journée, une petite victoire qui fait plaisir, une compétition au diapason dans une super ambiance, bien organisée et avec des bénévoles très sympas, je ne regrette pas d'être venu!

Triathlon supersprint paris 2016 semi indoor

Résultats: http://supersprintparis.com/en/results-2016/

1er/120

Retour à l'accueil