Un pur hasard que mon inscription à cette course, je découvre son existence la veille au soir en lisant le journal. En vacances en bretagne, comme souvent j'aime bien mettre mon grain de sel dans les courses locales. Au choix, ma séance de fartleck tout seul ou bien un petit 13 km bien entouré et sans avoir à puiser dans mon imagination pour me pousser a accélérer. Malgré la météo désastreuse de ce dimanche matin j'opte pour la seconde solution, de toute facon il pleuvra aussi en mode entrainement.

Par contre je regrette un peu ma séance de cote du samedi matin, 15x35" ou j'ai fini cuit-roti-lactic, je me serai limité a 10 répet. Trop tard. Ce qui n'est pas le cas pour ma bonne séance de piste du mercredi, tout seul sur la piste en cendrée de l'asptt lannion, sous un vent a décorner un boeuf. 500/1500/1000/500/1500/1000/500/500, j'ai été obligé d'écrire la séance sur ma main pour m'en souvenir tellement c'est long! Les temps sont assez anecdotiques vu les conditions, mais pour repère j'ai passé les deux 1000 en 3'13, les 1500 en 4'55 et les 500 entre 1'33 et 1'30, ce qui reste plutot acceptable.

Retour à dimanche matin, à 8 heures ma motivation n'est plus la même que la veille, mais en même temps il faut que je cours, allez direction guingamp, 30 km de 4 voies sous le deluge, l'ambiance est donnée.

Ouf on peut encore s'inscrire sur place, j'apercois les favoris, même l'echauffement est une punition sous ce temps. J'entend aussi le speaker donner tous les favoris, je n'y suis pas ca n'est que mieux. J'ai ressorti des vieilles chaussures de trail qui trainaient chez mes parents, elles sont un chouille trop petite, la semelle se décolle et les crampons ont depuis longtemps perdu de leur hauteur mais je me dit que ca sera mieux que des pures chaussures de route.

Depart donné, premiere petite boucle dans le parc de la ville, oula je suis en jambes ou ca ne va pas vite mais j'ai des envies de me mettre en tête de la course! Pas très bon signe généralement quand je trouve que ca ne va pas vite j'explose habituellement en 500 mètres. A priori ca n'est pas trop le cas, on passe dans le centre ville, les pavés sont glissants sous la pluie, je laisse deux gars prendre les commandes, oliver le gall et jonathan parisé, que je sais surement plus fort que moi, a fortiori sur un trail. Un junior complete le peloton de 4 que nous formons, mais mon instinct me dit qu'il ne va pas tenir cette allure très longtemps. Ce qui m'arrangerait un peu -beaucoup- en vue du poidum.

Enfin vient la première cote du parcours, sur route, et tout de suite dans la tête je lache l'affaire, je me sens d'un coup hyper fatigué, plus de jus et surtout plus aucune volonté de me faire mal. L'affaire est plié alors qu'on n'a meme pas fait 2000m, il me reste la 3ième place a défendre.

Galoupadenn (trail 13 km) guingamp 2016

Nous arrivons alors dans la partie trail, en foret et sur une pelouse en devers, cest la fête de la glissade, je me demande encore comment j'ai fais pour ne pas jamais aller par terre.

Fait de course vers le 3-4 ieme kilo, les deux mecs devant ratent un virage, du coup je me retrouve en tête, je temporise un peu dans la foret, Olivier me repasse devant, par contre Jonhatan n'est pas revenu sur ses pas, je pense qu'il a abandonné un moment mais non finalement il a pris un raccourci et attend en haut de la cote. Il attend que nous revenions sur lui pour repartir, normal, mais fair-play.

Je perd rapidement du terrain sur les deux premiers, autant que j'en gagne sur le 4ieme, tant mieux je me met à mon rythme, c'est à dire pas trop vite, surtout dans les parties escarpées ou les jambes se souviennent de ma séance de la veille. Sur plat par contre j'ai l'impression par moment de ne pas trop mal envoyer.

Un peu seul au monde je me concentre sur les indications du parcours parce que ca fait quand meme des noeuds ce parcours. On arrive a coté du stade de Guingamp, le fameux roudourou et j'enttend les clameurs du publique. Etrange un dimanche matin me dis-je, je prend les chants pour moi meme, on s'aide comme on peux! Puis a ma grande surprise on rentre carrément dans le stade, et là non il n'y a pas de spectateur mais juste leur enregistrement, délicate attention :)

En sortant de là j'ai toujours en point de mire Olivier et Jonhatan, le rythme est assez facile donc tout va bien. On passe le long de la rivière je me surprend a prendre un gand plaisir a courir en plein milieu des flaques, c'est le retour en enfance la course à pied :) On retrouve les concurents du 8 km, ainsi que les randonneurs, c'est bien, je ne me sens plus du tout seul. Dernier passage en foret puis dans les escaliers qui nous ramenent au centre de Guingamp, je commence à être rincé dans tous les sens du terme, on arrive enfin au parc, et là il faut s'offrir un dernier tour dont je me serai bien passé, et je passe la ligne mélangé dans le flot des coureurs de 8 km après 51 minutes 18 d'effort. 3ieme donc, avec exactement 13,00 km a ma garmin. Le speaker annonce que le 3ieme n'est toujours pas arrivé 5 minutes après, ben si, je lui glisse en bas du podium. Le temps de se changer, manger 3 parts de galettes des rois (creuse la pluie), on accède au podium, tres sympa comme toujours en Bretagne, on est souvent interviewé comme des champions olympiques, je repars avec deux bouteilles de vin, un dimanche matin productif!

Résultats:

http://www.sitew.com/file/icon/pdf_128

Galoupadenn (trail 13 km) guingamp 2016
Retour à l'accueil