Retour dans les labours après une saison blanche dans ce registre à cause de mes blessures qui m'avaient bien plombées l'hiver dernier. On apprend de ses érreurs et donc en ce début d'hiver je lève le pied, quasi 0 doublage de séance dans la journée, et même une coupure de deux/trois semaines à peine forcée. (Par une petite entorse déclenchée sur une racine cachée par les feuilles, rien de très méchant -du moins j'espère-). J'ai repris il y a 3 semaines, sans faire de grosses séances, mais quand même régulier.

La semaine précédent la course sur la traditionnelle séance de piste du mercredi 4x500 r 1'20, 1500 r 2' puis 4x300 r 50", séance assez courte mais plutôt encourageante au niveau des sensations, les 500 en 1'30, le 1500 en 4'47 et les 300 en 51" sans être à l'agonie.

Par contre suite a cela les mollets me tiraillent toute la semaine, peut-etre le fait de repasser sur des chaussures légères et peu amorties.

C'est encore le cas dimanche matin, les jambes lourdes et les mollets courbaturés.

Ca ne m'inquiète pas beaucoup, j'avoue que si le coach ne m'avait pas inscrit je ne me serais pas déplacé, c'est que c'est loin les mureaux. Je suis là pour faire une bonne séance d'entrainement, pas grand chose de plus. J'apprend la distance le matin même, 9km, ouch ah oui quand meme pour un cross c'est pas mal!

Le lieu m'est familié, on s'y etait qualifié à la coupe de France de triathlon avec mes partenaires de club Pierre et Francois cette annnée, pas un trop mauvais souvenir, hormis cette vacherie de point de coté qui m'avait plombée la partie course a pied.

Tout petit cross en nombre de participants, au point que l'on se demande si on ne va pas se faire une course club au vu de la représentation bien majoritaire de l'Avia. C'est cool ca fait plaisir de voir tous ces maillots ciel et blanc.

Cross des mureaux 2015

Départ donné, pas trop envie de me faire mal donc je pars plutôt derrière, 9 km facon c'est long. Première mini boucle ou on passe dans un chemin ma foi bien dur pour mes pointes de 12 mm, pas agréable, et ensuite on rejoint la première boucle du parcours qui en compte trois en tout. Je me repère à mes coéquipiers du club pour savoir ou j'en suis, ils sont effectivement quasi tous devant.

Je prend mon rythme et commence à remonter des places, le seul iconvénient de partir lentement est que je me fais un peu tasser dans les virages. Le parcours est bien sec, pas de boue et assez roulant, ca me convient pas mal, juste le vent assez fort casse un peu la vitesse. Je repasse devant pas mal de coéquipier dans la première boucle, et si les jambes sont toujours lourdes, niveau souffle je suis bien a l'aise.

Cross des mureaux 2015

Deuxième boucle toujours assez a l'aise cardiaquement, mais malgré tout je trouve le temps long, l'avantage dans les cross c'est que t'es rarement seul, cette course ne fait pas exception, et je m'accroche a deux autres gars qui vont me faire l'allure un quart de tour. L'espace de quelques minutes je me sens léger et aérien, l'impression de ne pas forcer c'est grisant. Ca ne durera pas longtemps, un des deux gars part devant et l'autre craque donc je me retrouve seul. Heureusement qu'il y a des encouragements au bord de la course parce que c'est l'occasion revée de se mettre en roue libre.

Cross des mureaux 2015

Pour eviter la monotonie je m'accroche à un nouveau coureur que j'ai rattrapé, il est suivi par un coach disons survolté, qui le pousse facon supporter de foot, bon.

Dernier tour, je sens bien que mon allure s'est tassée, vivement l'arrivée, le gars devant m'a décroché.

Dernière butte, je relance pour les 200 derniers mètres et je passe la ligne en 31'42, pas hyper fatigué je dois manquer d'un peu de rythme et surtout d'envie de se faire mal. Mais ca n'était pas le but et je suis plutot content de ma course, 14ieme/67 a l'arrivée.

http://www.cross-lesmureaux.com/resultats_aff.php?an=2015

Par équipe on doit gagner vu notre densité entre la 12ieme et la 18ieme place!

Retour à l'accueil