Tradition respectée, une nouvelle fois au depart de cette course, bon ca n'est que la deuxieme fois sur 10 km, habituellement je monte sur le 20. Cette année non, d'une part parce que je n'ai pas un entrainement foncier suffisant, et d'autre part rapport a mes objectifs en duathlon approchant, cette distance est plus appropriée.

Une éternité que je n'ai pas pris part à un dix kil donc un bon moyen de s'évaluer aussi. Niveau entrainement j'ai enfin réussi a caser quelques semaines d'entrainements regulières sur plusieurs semaines, la douleur au mollet gauche s'etant estompée. Les manchons de compression sont malgré tout de mise à chaque sortie sur piste. En parlant de piste, j'ai fais 12x400 le mercredi en 1'11 à midi, le soir un mini duathlon à longchamps ou je commence a accuser le coup et le jeudi 6x1000 en 3'10.

Bon ça fait beaucoup certes, mais cette course n'est pas un objectif du tout, et c'est la dernière semaine ou je peux charger un peu a l'entrainement en vue de mon duathlon le 12 aout.

La veille je me laisse tenter au hasard de la lecture de la presse locale par un "biathlon des sables", course sur la plage de trestraou faite de 1600m de course a pied, 250 de natation en mer, a nouveau 1600m de cap, 250m de nat et enfin 800 m de cap pour finir.

10 km de la cote de granit rose 2015

10 au départs (!), j'ai quand meme bon espoir de finir pas trop mal placé (je l'avoue je suis quasi sur de gagner!). J'hesite a mettre des shoes sur la premiere partie cap mais finalement je me lance pieds nus.

Je pars assez tranquille, ca change de courir pieds nus et ca n'est pas forcémement désagréable. Je fini ce premier tour en tête avec quelques dizaines de secondes d'avance. Ensuite on se jette a l'eau, un peu de vagues et surtout c'est très frais -froid-. Pas doué pour faire le dauphin je perd beaucoup de temps et je n'ai pas fait 100 m qu'un concurent me double, suivi d'un autre, petit coup au moral! Sorti de l'eau, je reprend la tête mais de peu, juste avant de retourner a l'eau donc je ne me fais pas d'illusion, je sais que je vais être repris vite fait en natation. Ce qui est le cas, et cette fois je ressors loin des deux autres, impossible de refaire mon retard sur 800m et je termine donc à la 3ieme place :) (je garderai des courbatures aux mollet pendant 10 jours, c'est fou l'influence des chaussures sur la foulée).

10 km de la cote de granit rose 2015

Le lendemain matin les mollets sont un peu douloureux, mais malgré tout les sensations sont assez bonnes à l'echauffement, il pleut légrement et la température et fraiche, ca me plait!

Sur la ligne de départ je ne connais pas grand monde à par benoit nicolas, champion du monde de duathlon rien que ca! Autrement dit au mieux je cours pour la deuxième place.

Départ donné, benoit part tout de suite devant, evidemment inutile d'essayer de suivre, ce que fait pourtant un coureur, mal lui en a pris il a explosé au 4ième kilo et on ne l'a plus revu.

Derrière ca prend un rythme tranquille du coup je me met en 3ième position. Vers le deuxième kilo un coureur propose de se relayer, bof pas plus interessé que ca, l'allure me semble facile.

Oui enfin c'est surtout grace au vent dans le dos, après un demi tour ca devient plus compliqué, vent dans le nez sur les 7 km restant au menu.

On est beaucoup dans le petit groupe de chasse, genre 5-6, ca ne me plait pas beaucoup, je préfère que la sélection se fasse tôt. Rythme toujours facile, de mon coté j'engrange les kilomètres comme on enfile des perles. Du coup j'en profite pour sonder mes adversaires, pronostiquer ceux qui sont les plus dangereux. J'en vois 2, un jeune, celui qui m'avait proposé de me relayer et qui semble finger in the nose, le vainqueur de l'an passé, et le reste sauf erreur de ma part leur souffle me parait un peu trop prononcé pour aller plus vite. Ce sont les 2 en photos ci dessous avec moi.

10 km de la cote de granit rose 2015

On se relaie régulièrement face au vent, c'est plutôt bon esprit j'ai l'impression de faire une course vélo. Je prend aussi mes relais et j'ai à chaque fois l'impression que le rythme s'accélère, je scrute derrière moi mais personnne ne lache. A l'inverse quand je suis derrière là je suis hyper facile. Temporise me dis-je, il reste la grosse cote de Trebeurden a 1km de l'arrivée et il vaut mieux en garder sous le pied. 8ième kilo, je fini par craquer, à la faveur d'un ravitaillement sur le bas coté de la route (que je ne prend pas evidemment), je met un coup de collier net. Explosion du groupe, je prend une trentaine de mètres d'avance, et je ne me retourne qu'arrivé en bas de la cote pour constater que tout le monde est loin, sauf le jeune coureur (tee shirt noir) que je voyais facile et qui n'a pris que dix mètres. Il recolle dès les premiers mètres de l'ascension, et il continue sur sa lancée pour se détacher. Impossible de suivre, l'accélération m'a fait à moi aussi assez mal et je ne peux que constater mon échec. Arrivé en haut de la cote les places sont faites.

Passage de la ligne en 35'02, pour un travail de vitesse c'est raté!

Au final ca sera donc une 3ième place, benoit nicolas étant arrivé depuis plus de 3 minutes!

Résultats:

http://www.20kmcotegranitrose.com/spip.php?page=palm_10_15

Trace strava:

https://www.strava.com/activities/354991892

10 km de la cote de granit rose 2015
Retour à l'accueil