Plus de news depuis longtemps, il est temps de remettre à jour mon blog, Ca n'est ni faute de compétition ni faute de motivation, non juste le manque de temps, ecrire ou courir il faut choisir!

Plein de course en ce debut d'année, en ordre chronologique ca donne:

15 Juin: Triathlon M de Beauvais

C'est une course club à laquelle je m'inscris à la dernière minute, comme souvent sur les triathlons c'est juste pour le plaisir, je me sais bien incapable de jouer les premier rôles. Je passe la semaine précédente en mission en Afrique, donc hormis une petite seance de piste caniculaire le mardi (3 fois 400/2000 mètre en 1'15/6'45 -ne pas trop s'arrêter aux temps avec ces conditions tropicales!-) mes entrainements sont très limités. Vélo 0km et Natation idem!

C'est cette partie qui me fait le plus peur, quasi pas nagé depuis des semaines, ca promet.

Départ lancé dans le lac de Beauvais, température fraiche mais supportable, je commet l'erreur de me placer en plein milieu de peloton au départ, inutile de dire que les deux cents premiers mètres ressemblent plus a du catch que de la nat. Pas envie de lutter, je prend l'option nager sur le coté dès que je peux. Les 1500 mètres me semblent long, pas de sensation dans l'eau, j'ai bien conscience de ne pas avancer, ce que me confirme le chrono et la place en sortant, 80ième et 26'30. J'ai beaucoup zigzagué en plus. Je prend le vélo un peu remonté quand même.

Je trouve des forces insoupsonnées dans cette partie, je double pleins de concurrents et de facon nette, bon en fait c'est juste que j'ai vraiment mal nagé... 4 boucles a faire de mémoire, la première et seconde tout seul en mode contre la montre, avec le vent je m'épuise un peu en enviant les petits packs devant (c'est un tri avec draft), au debut du 3ième je suis rejoint par 4-5 mecs, il me disent "ca fait un tour qu'on est derrière toi on a essayé de te crier d'attendre mais tu n'entendais pas!". Bon dommage mais en même temps je m'en fous je suis venu la pour m'entrainer donc tout seul c'est bien aussi! J'ai l'impression d'être avec des rouleurs corrects mais en fin de compte il faut le dire vite, Quand je demande des relais on me dit qu'on a peur de la cote qui arrive, ect, finalement on roule grosso modo a deux. Fin du troisième tour, je pensais que cetait la fin, ouch petit coup au moral! On pose les véo a quatre, je m'emploi un peu pour gagner quelques hectomètres sur mes compagnons. J'ai repris 38 places sur cette partie, avec mon niveau d'entrainement je prend!

Triathlon de Beauvais et Duathlon de Fourmies

Début de la cap, bonnes sensations, quoique bizarres, je me sens a la fois en dedans et a la limite, les sensations habituelles en tri quoi!

Malgré tout je reprend un paquet de monde, quelques coéquiier d'issy, on est venu en nombre c'est sympa. J'ai peur des points de coté, je sens que ca tiraille donc je cours un peu avec le frain a main. Dix kilomètres a faire je trouve ca long comme jamais, au moment du premier demi tour près de la ligne d'arrivée je pensais que c'etait la fin, decidemmen c'est le jour, mais non c'est juste la moitié. Dernier effort et je passe la ligne en 19ieme position, 23 places de gagnées et 7ieme temps cap. Globalement satisfait hormis de la nat evidemment!

Résultats:http://www.onlinetri.com/sites/triathlon-picardie/documents/M.pdf

22 Juin: Grand prix de duathlon Fourmies

Une semaine après le tri de beauvais, retour dans une ville ou j'ai déja couru l'an dernier, fourmies, un duathlon (5km cap/20 velo/2,5 cap) dans le cadre du championnat de france D2 avec mon club issy tri.

Très peu rassuré sur ma forme du moment, j'ai essayé de sauver les meubles en cap, 4x1000 le mardi mais les temps finalement sont degueu, 3'13, un peu de multienchainement le mercredi et des 200 le jeudi sans vitesse. Vélo un peu de longchamps le mardi et le mercredi et c'est tout!

Depart donné pour le premier 5km, d'entrée de jeu je vois que je n'ai pas de vitesse, mes coéquipiers sont devant, pas moyen de m'accrocher a leur allure, j'ai l'impréssion d'être a donf. Après un tour ca va vaguement mieux, je rejoins deux de mes coéquipiers juste avant de prendre le vélo, j'ai forcé un peu (-beaucoup-) mais je sais que c'est indispensable si je veux chopper un peloton.

Triathlon de Beauvais et Duathlon de Fourmies

Depart vélo dans une belle cote, ca je connais, directement je serre les dents pour rester dans mon peloton. Le premier tour dans le dur comme souvent. Ensuite ca se passe mieux, je me retrouve même régulièrement devant, ca veut dire que ca ne roule vraiment pas, et du coup il y a des attaques incessantes. Fatiguant d'aller chercher les fuyards, mais au final on pose le vélo tous ensemble.

Triathlon de Beauvais et Duathlon de Fourmies

La transition, même si je rentre au parc dans les 1er, est complètement foirée. Je pose le vélo trop loin, dans le box d'une autre équipe, m'en apercoit et le remet, ensuite je n'arrive pas a enfiler ma chaussure, résultat je sors du parc à vélo bon dernier du pack. Le mal est fait, je m'emploi a revenir sur des coureurs, mais tout le monde est fort, je reprend quand mêmes quelques places.

Triathlon de Beauvais et Duathlon de Fourmies

Passage de la ligne en 27ième position, décu evidemment surtout pour cette transition de m****!

http://www.chronopro.net/COURSES/2014/Fourmies/D2H_Scratch.pdf

Retour à l'accueil